Hérault : arrêt provisoire de la récolte et de la commercialisation d'huîtres, moules et palourdes en raison d’un virus

Illustration. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Illustration. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Dans l’Hérault, mauvaise nouvelle pour les conchyliculteurs. La préfecture vient d’annoncer la restriction de récolte, de commercialisation et de consommation de tous les coquillages (huîtres, moules, palourdes) sur certaines zones en raison de la présence d’un virus.

Par Olivia Boisson

La décision est sans appel. La préfecture de l’Hérault a annoncé, dans un communiqué la "restriction de récolte, de commercialisation et de consommation de tous les coquillages des groupes 2 et 3 (huîtres, moules, palourdes, ….)  des zones lotissements conchylicoles N° 34.39.01 « Bouzigues-Loupian  », 34.39.02 « Mèze-Marseillan, 34.38 « lagune de Thau » et 34.40 « Les eaux blanches »."

Suspension provisoire

Pour la préfecture, "la surveillance des zones de production de coquillages a mis en évidence la présence de norovirus dans les huîtres des lotissements conchylicoles de l’étang de Thau en lien avec des toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) survenues en décembre 2019.

Virus de la gastro-entérite aiguë

Il faut savoir que le norovirus est la cause la plus courante des gastro-entérites aiguës. Chez les médecins, les consultations sont nombreuses, environ 10 par jour et par médecin. En cause, cette année, une épidémie renforcée par la consommation de coquillages. En Occitanie, 19 foyers de toxi infections alimentaires collectives ont été déclarés avec un pic du 24 au 25 décembre selon Jérôme Pouey, épidémiologiste à Santé Publique France. 

Retrouvez plusieurs conseils dans ce reportage de Thierry Will, Enrique Garibaldi et Béatrice Barthe.

Les personnes qui auraient consommé des coquillages provenant des zones citées ci-dessus et présentant des troubles digestifs (dans les 6 à 48 heures qui suivent la consommation) doivent se rapprocher de leur médecin.

Pour ceux qui n'auraient pas encore consommé les produits cités, il est recommandé de les rapporter aux points de ventes.

Récoltes supérieures au 19 décembre 2019 concernées

Les coquillages récoltés avant le 19 décembre 2019 ou provenant d'autres zones de production ne sont pas soumis à cette mesure de restriction. 

Vous pouvez suivre la situation en temps réel sur une carte diffusée sur internet.

 

Sur le même sujet

Les + Lus