Littoral héraultais : fini le parking gratuit entre Carnon et La Grande-Motte

Désormais, pour aller à la plage près de Montpellier, les automobilistes devront sortir le porte-monnaie en été ! Le dernier grand parking gratuit, situé entre Carnon et La Grande-Motte, devrait devenir payant dès le mois de juin pour toute la période estivale. Au grand dam de nombreux usagers.

Le parking situé entre le Petit et le Grand Travers devrait devenir payant dès l'été 2021. Jusqu'à présent, ses 1000 places étaient accessibles sans bourse délier. C'est le dernier grand espace gratuit pour les automobilistes qui disparaît.
Le parking situé entre le Petit et le Grand Travers devrait devenir payant dès l'été 2021. Jusqu'à présent, ses 1000 places étaient accessibles sans bourse délier. C'est le dernier grand espace gratuit pour les automobilistes qui disparaît. © FTV

De nombreux usagers le redoutaient, cette fois, c’est bien dans les tuyaux ! Après celui du Petit Travers devenu payant en 2015, c’est au tour du Grand Travers : le dernier parking gratuit pour accéder à la mer entre Palavas-les-Flots et La Grande Motte va devenir payant.

Construites sur un espace naturel, les 1000 places de stationnement du lido coûtent aujourd'hui trop cher à la municipalité de Mauguio. Le maire a donc pris la décision de faire payer les automobilistes dès le mois de juin pour toute la période estivale.

« L’entretien de cet espace peut s’élever bon an mal an à 400 000 € , répartis à égalité entre Mauguio et le communauté de communes de l’agglomération du Pays de l’Or » explique Yvon Bourrel, maire de Mauguio.

Je souhaite que l’usager bénéficiaire de ce service de stationnement contribue également à l’entretien de cet espace, afin de ne pas faire supporter son coût aux seuls contribuables locaux.

Yvon Bourrel, maire de Mauguio

La plage de dunes située entre le Petit et le Grand Travers, entre Mauguio et La Grande Motte  est un site naturel très fréquenté par les habitants de l'aire urbaine montpelliéraine.
La plage de dunes située entre le Petit et le Grand Travers, entre Mauguio et La Grande Motte est un site naturel très fréquenté par les habitants de l'aire urbaine montpelliéraine. © FTV

Colère des habitués

Une mauvaise nouvelle pour les nombreux habitués des lieux et autres amoureux de la plage qui viennent régulièrement s'y promener, courir au bord de la mer ou pratiquer un sport nautique comme le Paddle ou le kite-surf.

Même si l'on peut comprendre que l'entretien du revêtement doux du parking (souvent plein de trous) et des passerelles en bois installées sur 2 à 300 mètres pour réduire l'érosion des dunes puissent être onéreux, la fin de la gratuité passe mal.

Pour de nombreux promeneurs rencontrés par une de nos équipes ce mercredi au bord de l’eau malgré le temps maussade,  monnayer l’accès à la plage revient à restreindre leurs libertés.

La mer, c’est un endroit où on doit pouvoir aller gratuitement !

Une habituée du Grand Travers

Une pétition en ligne lancée par l’opposition municipale

Même si on ne connaît pas encore précisément les modalités de ce projet (coût du stationnement, moyens de paiement, horaires, dates, etc..), au sein de la municipalité de Mauguio, les élus de l'opposition sont déjà vent debout.

"Voila 15 ans qu’on se mobilise contre les accès payants à la mer !" s’insurge Daniel Bourguet, conseiller municipal et communautaire L’Alternative citoyenne. "En plus, dès le début de l’aménagement du lido, on avait dit attention, vous construisez des parkings en zone marécageuse, vous faites des escaliers en bord de mer qui sont démolis chaque année par les tempêtes…"  

Ce n’est pas aux gens de payer pour des aménagements qui ont été mal conçus dès le départ !

Daniel Bourguet, conseiller municipal et communautaire

Une pétition en ligne a été lancée pour le maintien de la gratuité du parking des plages à Carnon du Petit au Grand Travers. Pour le moment, elle a recueilli plus de 600 signatures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement loisirs sorties et loisirs mer nature méditerranée impôts économie société