La circulation du chikungunya est contenue dans l'Hérault

Les traitements contre les moustiques-tigres semblent faire effet dans le quartier de las Sorbès, à Montpellier / © PHOTO RB
Les traitements contre les moustiques-tigres semblent faire effet dans le quartier de las Sorbès, à Montpellier / © PHOTO RB

Selon un communiqué de l'Agence Régionale de Santé, le chikungunya est contenu dans l'Hérault. Un seul foyer de cas a été détecté à Montpellier. Les 7 personnes touchées par le virus dans le quartier de Las Sorbes sont guéries et en bonne santé.   

Par Isabelle Bris

Selon l'ARS, "depuis le 23 octobre, les enquêtes épidémiologiques de terrain et les informations recueillies auprès des médecins montpelliérains ont permis de détecter une dizaine de cas suspects de chikungunya. Un certain nombre ont été infirmés, d’autres ont été confirmés par le Centre national de référence. Pour quelques-uns qui ne concernent que le quartier de las Sorbès, les examens sont encore en cours".


Le bilan à ce jour est de 7 cas autochtones confirmés de chikungunya dans le quartier de Las Sorbes : soit quatre personnes d'une même famille et trois autres habitants du quartier ou personnes ayant fréquenté le quartier.
"La plupart de ces cas ont présenté les symptômes il y a plusieurs semaines et sont guéris et en bonne santé".

Il n'y aurait donc qu'un seul foyer de cas montpelliérains : le quartier de Las Sorbes, qui a été traité à plusieurs reprises par des interventions de démoustication, la dernière ayant eu lieu jeudi matin.

En lien avec les services de l’éducation nationale, un courrier a été adressé en sorte que les parents d’élèves et le personnel des établissements scolaires des zones concernées soient informés dès lundi, jour de la rentrée scolaire.
Le travail d’investigation mené vendredi 24 octobre dans un quartier de Gignac n’a pas permis d’identifier de cas"
ajoute encore le communiqué.



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus