Découvrez les couleurs de la future ligne 5 du tramway de Montpellier

Les rames blanches et noires, très élégantes, seront décorées sur le thème "street art" de Miss.Tic. Intérieur flashy rose, vert et bleu. Le lancement de la ligne 5 de tramway est programmé fin 2017, entre Clapiers et Lavérune, avec mise en service anticipée, pour le bouclage de la ligne 4 en 2016.

Montpellier - simulation de l'intérieur de la future ligne 5 de tramway sur le thème "street art" - 18 octobre 2013.
Montpellier - simulation de l'intérieur de la future ligne 5 de tramway sur le thème "street art" - 18 octobre 2013. © F3 LR F.Detranchant

D’une longueur de 20,5km, au total, la ligne 5 du tramway desservira les communes de Lavérune, Montpellier, Clapiers, Montferrier et Prades le Lez, grâce à 26 arrêts.

Le lauréat est l'agence Yellow Window Design avec l’artiste Miss.Tic.

Montpellier - simulation de l'intérieur de la future ligne 5 de tramway sur le thème "street art" - 18 octobre 2013.
Montpellier - simulation de l'intérieur de la future ligne 5 de tramway sur le thème "street art" - 18 octobre 2013. © F3 LR

Tic a choisi de miser sur les Miss, des visages de femmes qui ont fait connaître l'artiste.

Montpellier - simulation de la future ligne 5 de tramway sur le thème "street art" - 18 octobre 2013.
Montpellier - simulation de la future ligne 5 de tramway sur le thème "street art" - 18 octobre 2013. © F3 LR

La ligne 5 de tram à Montpellier.

Le design extérieur

L’extérieur du tramway est conçu comme un support, une toile de fond pour les silhouettes féminines de Miss.Tic. Le décor sera réalisé par pelliculage et pelliculage perforé en partie vitrée. Le design se veut simple avec des lignes pures afin d’offrir un fond neutre au travail de l’artiste tout en apportant de la douceur au véhicule pour les usagers. Le bout avant, de formes douces, exprime la bonhommie et l’accueil et permettant une sécurité accrue pour les piétons, ce qui inscrit ce tramway dans la lignée des quatre tramways existants.






La couleur

Afin de distinguer la ligne 5 dans le réseau actuel de Montpellier, composé de tramways utilisant déjà
une abondante palette colorée, la livrée de ce nouveau véhicule est résolument noire et blanche pour
compléter le cercle chromatique et exprimer une identité originale et forte. La couleur est apportée par
le design intérieur du véhicule que les usagers apercevront de l’extérieur au travers des baies vitrées, et
par les halos lumineux colorés projetés au sol.



La ligne 5 en chiffres

- 5 communes traversées (Lavérune, Montpellier, Saint Jean de Vedas, Montferrier-sur-Lez, Clapiers)
- 15,7 km pour la ligne 5 dont 1,5 km en tronc commun avec la ligne 1 ; voies uniques sur les extrémités (Lavérune-Genneaux, Paul Fajon-les Bouisses et Girac-Clapiers)
- 26 stations dont 1 en commun avec la ligne 3 au niveau de Saint-Denis, 3 en commun avec la ligne 4 (Saint-Guilhem, Peyrou, Place Albert 1er) et 4 en liaison avec la ligne 1 (place Albert 1er, Stade Philippidès, Boutonnet et Saint-Eloi).
- 12,2 km d’aménagements cyclables
- 2 parkings relais gardiennés (Gennevaux et Girac), 2 parkings de proximité (Lavérune et Montferrier) et extension du parking de Clapiers.
- 8 ouvrages d’art dont 4 entièrement créés et 3 modifiés, 1 ouvrage hydraulique de moindre importance.
- 20 rames de matériel roulant de 43 m de long et de 2,65 m de large (dont 2 de réserve), compatibles pour la circulation sur les lignes 1, 2, 3 et 4.
- 19 km/h en moyenne
- 89.500 habitants desservis (45 600 emplois et 47 000 étudiants et lycéens)
- Environ 45 mn de trajet
- 59 000 voyageurs/jours estimés

La ligne 5 nécessitera la maintenance et le remisage de 20 rames supplémentaires. Le dépôt de Jeune Parque (JP) et le dépôt les Hirondelles (CEMH) seront agrandis et modifiés en conséquence.


Miss. Tic
Artiste phare de l’art urbain, Miss.Tic s’expose sur les murs de Paris depuis 1985 et abolit la séparation entre lieu d’exposition et oeuvre d’art. Elle donne à voir et à lire pour tous en rendant l’art accessible. Elle peint sans relâche dans toutes les poses imaginables des silhouettes féminines et masculines. Les phrases concises et percutantes qui accompagnent ces images reposent sur un subtil mélange de légèreté et de gravité, d’insouciance et de provocation.

A travers ses pochoirs, dont les supports sont multiples, Miss.Tic joue simultanément sur l’intime et le public, avec humour et lucidité. Elle alterne, depuis presque 30 ans, expositions personnelles et collectives à travers le monde entier, foires internationales, commandes d’entreprises et institutions, tout en continuant à attirer les foules par sa poésie et ses personnages impertinents apposés sur les murs.
Elle mêle dans son oeuvre les supports pérennes et les interventions éphémères. Régulièrement exposée depuis 1986 en France comme à l’étranger, réclamée par le milieu de la mode (Kenzo, Louis Vuitton) et approchée par le monde du cinéma (elle a conçu en 2007 l’affiche de la Fille coupée en deux de Claude Chabrol), Miss.Tic a par ailleurs participé à l’édition anniversaire 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française et crée un carnet de douze timbres pour la poste en 2011. Depuis quelques années, le Street-art a un nom. Mouvement artistique nouvellement académique, il a eu le temps d’arriver à maturation et s’invite désormais régulièrement dans les plus grands musées du monde.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tramway transports en commun transports