Accident d'avion à Montpellier : le trafic aérien reprend après l'évacuation de l'appareil et la remise en état de la piste d'atterrissage

Publié le

Ce lundi après-midi, après deux jours et demi de fermeture liée à l'atterrissage raté d'un avion de l'Aéropostale, l'aéroport de Montpellier a rouvert et le trafic aérien a repris en grande partie. Nous sommes allés à la rencontre des passagers.

L'accident de l'avion de l'Aéropostale, qui a fini sa course d'atterrissage le nez dans l'étang de Mauguio, samedi 24 septembre, aura occasionné au total deux jours et demi de fermeture de l'aéroport de Montpellier. Une centaine de vols ont été retardés, reportés ou détournés vers d'autres aéroports et 15000 passagers en ont été affectés. Ce lundi 26 septembre, le trafic a enfin repris en milieu d'après-midi. Seule une poignée de liaisons demeurait pénalisée. 

Deux retards et un reroutage

Le vol en provenance de Casablanca (Maroc) était ainsi annoncé avec 25 minutes de retard, à 18 h 20 au lieu de 17 h 55. La rotation de 21 heures et 21 h 50, qui devait arriver et repartir à Fès, toujours au Maroc, était quant à elle dérouté vers Marseille. L'appareil d'Easy Jet se rendant à Londres/Gatwick accusait aussi 10 minutes de retard au décollage. Pour la journée de mardi, le trafic aérien devrait être normal.

En revanche, les passagers qui espéraient embarquer dès le matin ont dû prendre leur mal en patience en raison des opérations de remise en état de la piste endommagée par l'accident. Il a fallu la sécuriser et la revégétaliser avant la reprise des rotations aériennes. Sur Twitter, l'aéroport invitait les passagers "à vérifier auprès de leur compagnie le statut du vol".

Une passagère interrogée par nos reporters sur place Armelle Goyon et Jean-Philippe Faure raconte avoir été informée in extremis de l'annulation de son vol.

J'ai juste eu un SMS de Volotea en pleine nuit me disant que ça n'allait pas décoller et j'ai tout de suite racheté un autre billet sur le site de Transavia, en espérant être remboursée du premier vol et pouvoir rentrer. A priori mon vol est reprogrammé pour 17 heures 30.

Une passagère de l'aéroport de Montpellier Méditerranée

75000 euros de pertes estimées par jour de fermeture

La direction de l'aéroport s'est refusée à avancer un chiffre concernant le coût de cette fermeture, mais Paul Chiambaretto, professeur à la Montpellier Business School et directeur de la Chaire Pégase spécialisée dans l'économie des transports aériens a évalué son montant à environ 75000 euros par jour.

Ecrit avec Jean-Philippe Faure

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité