L'aéroport de Montpellier se paie une nouvelle aérogare pour l'été 2019

Montpellier - réalisation numérique de la future aérogare - 2018 / © aéroport de Montpellier
Montpellier - réalisation numérique de la future aérogare - 2018 / © aéroport de Montpellier

L'aéroport de Montpellier-Méditerranée veut se faire une place au soleil. Sortir un peu de l'ombre que lui font Marseille et Toulouse. 70 millions d'euros vont être investis jusqu'en 2025, notamment dans une toute nouvelle aérogare et de nouveaux équipements de sûreté pour les bagages.

Par Fabrice Dubault

Cette aérogare virtuelle sera à l'été 2019, le terminal bien réel de l'aéroport de Montpellier-Méditerranée.
Une extension de 2.500m2 qui va permettre la création d'un nouvel espace d'enregistrement low-cost ou encore la refonte du dispositif de contrôle et de sécurité des bagages de soute.

Montpellier : animation numérique de la future aérogare

Un investissement de 40 millions d'euros rendu possible grâce à une fréquentation en forte hausse. La structure héraultaise a gagné 300.000 passagers en 2 ans.
Un record de trafic, puisque la barre des 1,8 million de passagers sera atteinte le 6 décembre prochain.
Il aura toutefois fallu attendre 17 ans, pour atteindre cette fréquentation, mise à mal en 2001 avec l'arrivée du TGV à Montpellier.

L'extension de l'aéroport se poursuivra à l'étage sur une surface de 3.200 m2 qui sera dédiée aux activités commerciales ainsi qu'à 2 nouvelles salles de pré-embarquement.

Montpellier : l'aéoroport se paie une nouvelle aérogare pour début 2018
L'aéroport de Montpellier-Méditerranée veut se faire une place au soleil. Sortir un peu de l'ombre que lui font Marseille et Toulouse. 70 millions d'euros vont être investis dans une toute nouvelle aérogare et de nouveaux équipements de sûreté pour les bagages. - F3 LR - Reportage : J.P.Faure et E.Garibaldi

 


Cette forte mutation des infrastructures s’inscrit dans le plan stratégique «Destination 2020»


Elle se justifie par trois autres raisons essentielles :
- Le développement du trafic sera principalement porté par le trafic saisonnier en hyper-pointe, réduisant donc l’horizon capacitaire
- Les infrastructures doivent pouvoir absorber, le cas échéant, les retombées d’un accord majeur avec une compagnie
- La qualité de service, critère déterminant pour l’attractivité de la plateforme vis-à-vis des compagnies doit par ailleurs être maintenue, notamment pour la clientèle affaires

Le record historique, qui remontait à l’an 2000, sera ainsi battu en décembre prochain pour dépasser 1,83 million de passagers.

Pour les prochaines années, le taux moyen de croissance annuelle est estimé à +3,6% jusqu’en 2022, et à +2% de 2023 à 2025, pour atteindre alors 2,42 millions.
Et ce, alors même que les prévisions élaborées par International Air Transport Association (IATA) pour la période allant jusqu’à 2035 portent sur +2,5% par an en Europe.

 

Le capital de la SA AMM se répartit comme suit :

60% Etat
25% CCI de l’Hérault
7% Département de l’Hérault
6,5% Région Occitanie
1% Agglo du Pays de l’Or
0,5% Montpellier Méditerranée Métropole.

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus