CARTE. La plage la plus saine de France est en Occitanie ! La région très bonne élève au classement des eaux de baignade

L'association Eau et rivières de Bretagne a publié vendredi son enquête sur les eaux de baignade en mer. Légèrement différent de celui publié chaque année par le ministère de la Santé, le classement place l'Occitanie parmi la région aux plages les plus saines pour la santé, l'une d'elles se hisse sur la première marche du podium.

La plage Robinson à Marseillan première d'un classement de 1 853 plages de l'Hexagone. La bonne surprise est parue vendredi 24 mai 2024, après une étude rendue publique par l'association Eau et rivières de Bretagne.

1 853 plages et autres zones de baignade ont été classées, en se basant sur des données produites chaque année par l'Agence nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), et qui consistent à surveiller les taux de bactéries à proximité des littoraux. Ces analyses sont obligatoires et scrutent surtout la présence d'Escherichia coli et d'entérocoques intestinaux, pouvant être à l'origine d'infections chez l'Homme, tels que des diarrhées ou des otites.

Les données figurant sur la carte ci-dessous proviennent de l'association Eau et rivières de Bretagne (ERB).  Bleu = recommandé. Vert = peu risqué. Orange = déconseillé. Rouge = à éviter.

Feux verts et bleus en Occitanie

L'Occitanie est bleue ou verte en écrasante majorité, indiquant une baignade recommandée ou peu risquée.

"Ces résultats peuvent s'expliquer par une raison géographique, mais traduisent également d'une belle réussite publique en termes d'assainissement des eaux" détaille Christophe Le Visage, vice-président d'Eau et rivières de Bretagne. "Pour une zone qui accueille énormément de touristes l'été, c'est une prouesse et une surprise que nous avons eue", continue-t-il.

Pour une zone qui accueille énormément de touristes l'été, c'est une prouesse et une surprise.

Christophe Le Visage, vice-président d'Eau et rivières de Bretagne

Certaines communes n'échappent pas à des épisodes ponctuels de pollution, comme à Palavas-les-Flots, où une usine d'épuration a débordé à cause des orages le 18 mai dernier. Des événements qui n'ont visiblement pas de conséquences à plus long terme selon cette étude.

En Occitanie, seule la plage du Faubourg à Collioure est déconseillée dans l'ensemble des quatre départements côtiers de la région. Ce n’est pas la mer à boire.

Les mêmes données que l'ARS, mais un résultat différent

Pour ce classement, l'association bretonne a utilisé les mêmes données que l'ARS - celles produites par l'Anses - mais a obtenu un résultat différent, car la méthode change légèrement. Pour faire simple, l'Anses a pour obligation de réaliser entre quatre à 14 prélèvements sur l'ensemble des plages de France, les prélèvements se font en période estivale, du 15 juin au 15 septembre pendant l'afflux de touristes. Ces analyses existent depuis 50 ans.

Les analyses sont ensuite confiées aux ARS de chaque région qui réalisent des moyennes pour chaque lieu d'analyses et en tirent des résultats. De son côté, l'association attribue une note de 100 au départ à chaque plage. Mais si, par exemple, 10 % des prélèvements sur une plage donnée sont jugés "moyen" ou "mauvais", la note tombe à 90, et cætera.

Ainsi, selon l'enquête de l'association, 22 % des plages sont déconseillées ou à éviter, car elles ont obtenu une note inférieure à 85. Plus d'une plage sur cinq est ainsi concernée. "On a des plages bretonnes qui tombent même à moins de 50 dans nos notes" confie Christophe Le Visage. Des résultats moins bons que ceux des ARS, qui sont actualisés sur cette carte.

Bactéries absentes n'est pas synonyme d'eau pure

Quelle que soit la méthode d'analyse des données, l'Occitanie reste en tête des plages les plus saines, loin devant les plages bretonnes ou celles des Alpes-Maritimes. Mais quand on parle d'environnement, il ne faut pas crier victoire trop tôt. Si les analyses bactériologiques sont obligatoires pour chaque pays de l'Union européenne, elles ne prennent pas en compte tout autre type de pollution.

"Les bactéries et les maladies qu'elles engendrent sont les plus dangereuses à court terme, donc elles sont contrôlées. Mais ces résultats que nous publions ne sont pas représentatifs de la pollution de l'eau au sens large", tient à rappeler Christophe Le Visage. En effet, une eau claire en bactérie ne veut pas dire qu'elle n'est pas chargée en produits chimiques ou encore en hydrocarbures. Ça, c'est un autre classement.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité