Départementales 2021 dans l'Hérault : les 5 choses à retenir du 1er tour

Ce dimanche 20 juin s'est déroulé le premier tour des élections départementales dans l'Hérault. Voici les 5 choses à retenir de ce scrutin avant le deuxième tour qui se déroulera le 27 juin. 

Hémicycle de la salle du conseil départemental de l'Hérault à Montpellier.
Hémicycle de la salle du conseil départemental de l'Hérault à Montpellier. © DEP34

Absention record, implantation locale en force, influence Ménard...  Que retenir de ce premier tour des élections départementales dans l'Hérault ? 

Le taux de participation dans le département s'élève à 33,27 %. Un chiffre bas par rapport au taux de participation lors du 1er tour de l'élection départementale de 2015 qui s'élevait à 51,88 %. France Jamet, députée européenne et candidate aux départementales dans le canton de Montpellier-4 s'est exprimée sur notre antenne : "ce qui caractérise cette échéance, c’est le taux d’abstention qui entame et qui fracture la société et le processus démocratique". 

En 2015, le RN est arrivé en tête au premier tour dans 17 cantons sur 25. En 2021, il est en tête dans un seul canton, celui de Mauguio avec le binôme Laurence Cavaillez-Stéohane Vincent (36,8%). Cependant, le Rassemblement National reste en ballotage pour le deuxième tour dans 17 cantons. Le maire de Béziers, Robert Ménard a tenu à exprimer sa déception au niveau régional : "Je m'attendais à ce que Jean-Paul Garraud, que j'ai soutenu, fasse un meilleur score. C'est une déception ici, comme partout en France pour les candidats du Rassemblement National". Pour Emmanuel Négrier, politologue et chercheur au CNRS à Montpellier, le RN n'a pas fait le score attendu à cause de la forte implantation des candidats sortants et au taux d'abstention élevé "Il n'y a pas eu un taux de participation suffisant pour qu’il y ait de triangulaires". 

 Les 6 conseillers départementaux RN qui siègent actuellement dans l'hémicycle sont les conseillers départementaux des cantons de Béziers-1, Béziers-2 et Béziers-3 et surtout des conseillers soutenus par Robert Ménard. Et dans les trois cantons de Béziers, les candidats divers droite soutenus par Robert Ménard sont en tête au premier tour et en ballotage pour le deuxième tour. 

Kléber Mesquida, actuel Président du conseil départemental, et Marie-Pierre Pons sont en tête au premier tour avec 57,63 % des suffrages exprimés. "Je m'attendais à ce résultat mais pas à ce niveau là. Je fais 30 points de plus au premier tour qu'au premier tour de 2015". Ils ont raté leur réélection au premier tour d'environ 300 voix.  Kléber Mesquida se présente pour la deuxième fois dans le canton de Saint-Pons-de-Thomières, un canton particulier puisqu’il détient le plus grand nombre de communes de l’Hérault.  Les candidats RN Virginie Alcina et Gilles Laigre sont arrivés en deuxième position avec 23,98 % des suffrages exprimés.  

Deux binômes étaient peu attendus, voire inédits dans les cantons de Pignan et de Saint-Gély-du-Fesc. Deux binômes de candidats de droite et de gauche se sont alliés à la majorité départementale. Pari gagné. A Pignan, Michelle Cassar (DVG) et Jacques Martinier (DVD) sont en tête et se retrouveront, au deuxième tour, face au RN. À Saint-Gély-du-Fesc, c’est un ballotage entre la majorité départementale, avec Laurence Cristol (LR) et Jérôme Lopez (DVG), et Europe Ecologie-Les Verts avec Bruno Chichignoud et Gwenaëlle Guervalais pour le deuxième tour. 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections