L'élue de la Métropole de Montpellier perd son procès en diffamation contre France 3

Catherine Dardé - 2017. / © C.D.
Catherine Dardé - 2017. / © C.D.

Les 3 journalistes de France 3 attaqués en diffamation par Catherine Dardé élue de la Métropole de Montpellier, adjointe-maire de Castelnau-le-Lez ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Montpellier. L'élue est toujours soupçonnée d'avoir produit un faux avenant à son contrat de travail.

Par Laurence Creusot

L'affaire remonte à septembre 2014 Catherine Dardé alors première vice-présidente de la métropole de Montpellier et maire-adjoint de Castelnau-le-Lez porte plainte en diffamation contre des journalistes de France 3 Languedoc-Roussillon suite à la diffusion d'un reportage et à la publication de deux articles sur son site internet. Trois journalistes sont mis en cause. Ils ont enquêté sur l'affaire qui oppose l'élue à son son employeur. Catherine Dardé est soupçonnée d'avoir fabriqué un faux avenant à son contrat de travail.

Un avenant litigieux

A l'époque, en juillet 2014, Catherine Dardé est poursuivie en justice par Languedoc Mutualité pour faux en écriture, usage de faux et tentative d’escroquerie. Les dirigeants de Languedoc Mutualité lui reprochent d'avoir produit un avenant à son contrat de travail dans le but d'obtenir une retraite complémentaire plus substantielle. Cet avenant finalisé sur son propre ordinateur le 22 février 2011, aurait été antidaté.
La plainte déposée pour ces motifs le 24 juillet 2014 devant le doyen des juges d’instruction de Montpellier vise aussi Paul Bernard le président de Languedoc Mutualité à l’époque des faits. Il aurait apposé sa signature sur le document litigieux.

Relaxés

Trois ans après les faits, ce 16 novembre 2017, les trois journalistes de France 3 ont été relaxés des accusations de diffamation. 
Cette relaxe englobe la plainte en diffamation déposée par Paul Bernard. Catherine Dardé a dix jours pour faire appel. 

Une information judiciaire reste ouverte contre Catherine Dardé et Paul Bernard pour faux en écriture, usage de faux et tentative d’escroquerie. 

Appel

Le 21 novembre Catherine Dardé nous informe qu'elle a l'intention de faire appel.

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus