En manque d'infirmiers, le CHU de Montpellier offre une "prime de cooptation" à ses salariés pour l'aider à recruter

L'annonce a surpris tout le personnel. Face au manque de soignants, le CHU de Montpellier souhaite accorder une prime à chaque professionnel qui recrutera un infirmier ou une infirmière. Une solution dénoncée par les syndicats.

Comme partout en France, le CHU de Montpellier souffre d’un déficit d’infirmiers. 80 postes seraient ainsi à pourvoir immédiatement et 300 sur l’ensemble de l’année. Pour pallier ce manque de personnel, l’établissement envisage de verser une prime à ses salariés qui trouveront des candidats prêts à être embauchés.

Un remède inédit à la pénurie, toujours en discussion, qui ne fait pas l’unanimité. Dans un tract, la CGT dénonce cette "prime de cooptation". Pour le syndicat, les fonds pourraient davantage servir à revaloriser d’autres personnels dont les salaires sont au plus bas.  

Notre travail, c’est de prendre en charge les patients au quotidien, ce n’est pas d’aller trouver un infirmier à l’extérieur, pour avoir une prime. Notre mission c’est de donner envie de travailler pour le service public.  

Pierre Renard

Délégué CGT et infirmier

Une prime de 600 euros

Pour l’instant, la direction de l’hôpital ne souhaite pas s’exprimer. Il est question d’une prime de 600 euros mais rien n’est encore défini. Elle doit exposer son projet aux instances du personnel le 14 février. Le dispositif, s’il est accepté, pourrait être mis en place le 1er mars.

"Les 12.000 professionnels du CHU - soignants, administratifs, logistiques, techniques - peuvent nous adresser des CV, et si le recrutement se réalise, la personne qui nous a adressé le CV recevra une prime de cooptation", avait expliqué fin janvier explique Judith Le Page, DRH du CHU de Montpellier à nos confrères de France Bleu Hérault.  "Un des meilleurs réseaux, c'est le bouche à oreille. On a potentiellement 12.000 ambassadeurs du CHU, et donc 12.000 recruteurs."

Campagne de communication et job dating en ligne 

Le CHU de Montpellier multiplie en fait les initiatives pour pourvoir ses postes. Une campagne de communication "#monjobmonchu" a été lancée sur les réseaux sociaux, centrée sur les personnels, pour présenter leur quotidien.

Tout au long de cette année, plusieurs job dating en ligne seront organisés par métier. Le premier, réservé aux infirmiers, est prévu le 16 février prochain par l'établissement.

En juin 2022, la direction du CHU avait déjà signé un accord avec les syndicats pour pouvoir recruter 130 infirmiers et aides-soignants en CDI. Il prévoyait une revalorisation des grilles de salaires, des créations de postes, des formations et des allocations de fin d'étude pour les étudiants qui s'engagent à travailler à l'hôpital.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité