• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : les gilets jaunes iront manifester samedi malgré l'appel du gouvernement

Les gilets jaunes ne vont rien changer à leur mobilisation, malgré l'appel du gouvernement / © FR3 Occitanie
Les gilets jaunes ne vont rien changer à leur mobilisation, malgré l'appel du gouvernement / © FR3 Occitanie

Pas question de s'arrêter pour ces "gilets jaunes" de Montpellier et d'Adge, qui resteront mobilisés malgré l'appel du gouvernement à rester "raisonnable" samedi 15 décembre, à la suite des événements de Strasbourg.

Par Emma Derome

Samedi 15 décembre de nombreux "gilets jaunes" prévoient de rester mobilisés sur leurs barrages, ou de rejoindre les manifestations organisées dans les grandes villes de la région. Pas question de s'arrêter, malgré l'appel du gouvernement à ne pas manifester après l'attentat de Strasbourg.

On ne peut pas s'arrêter, si on s'arrête on est morts. La mayonnaise a pris, maintenant il faut rester jusqu'au bout. 

Selon le gouvernement, les gilets jaunes doivent être raisonnables, et se montrer responsables, suite aux événements. Pour Sandrine Citerici, porte-parole des "Gilets jaunes pacifiques du 34", l'argument de la sécurité n'en n'est pas un.

Nous avons pris des renseignements, nous avons remis en cause la légitimité de nos manifestations, et d'un commun accord, puisque la nation n'est pas en danger, nous serons là, puisque notre mission est d'amener à une meilleure vie dans cette nation. 


Sur les ronds-points de Montpellier et d'Agde, on parle "d'opportunisme" de la part du gouvernement.

Ils jouent sur la peur du terrorisme pour éviter que les gilets jaunes ne sortent samedi. Mais après chaque attentat, il faut qu'on montre qu'on n'a pas peur.

► Reportage d'Auriane Duffaud et de Nicolas Chatail :


Cet appel intervient alors que le niveau "urgence attentat" (le plus haut degré du plan Vigipirate) vient d’être activé suite à l’attentat de Strasbourg qui a fait 3 morts et une dizaine de blessés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : la maire de Clarensac met à disposition un "cahier de doléances du peuple"

Les + Lus