Hérault : MedinCell sur le point de créer le “médicament du futur”

Un chercheur en sciences analytiques, salarié de Medincell - 27 février 2018 / © F3 LR
Un chercheur en sciences analytiques, salarié de Medincell - 27 février 2018 / © F3 LR

Medincell, une entreprise de biotechnologie basée à Jacou, dans l'Hérault, est sur le point de révolutionner notre façon de nous soigner. Elle a mis au point un gel à injecter sous la peau, qui devrait être commercialisé aux Etats-Unis dès 2020.

Par Z.Soullami - F3 LR

Medincell est un laboratoire discret où s'invente sans doute le médicament de demain.

Un gel révolutionnaire


Cette entreprise de biotechnologie héraultaise planche sur une nouvelle façon de nous soigner à l'aide d'un gel révolutionnaire, un gel pour application sous-cutané (à injecter sous la peau). Ce procédé inédit a été découvert à Montpellier en 2002.

Commercialisation en 2020​


La trouvaille montpelliéraine intéresse déjà des gros laboratoires comme Novartis. Les applications sont nombreuses : contraception, douleurs chroniques... Le premier médicament prévu pour 2020 aux Etats-Unis va concerner la schizophrénie, où 3/4 des patients abandonnent le traitement en cours de route. Ce gel provoquerait moins d'effets secondaires que par voie digestive. Mais pas seulement...


Un reportage d'Anne-Sophie Mandrou et Daniel De Barros
Hérault : Medincell sur le point de créer le "médicament du futur"
Medincell, une entreprise de biotechnologie basée à Jacou, dans l'Hérault, est sur le point de révolutionner notre façon de nous soigner. Elle a mis au point un gel à injecter sous la peau qui devrait être commercialisé aux Etats-Unis en 2020. - F3 LR - Un reportage d'Anne-Sophie Mandrou et Daniel De Barros

Un gel révolutionnaire


"Quand vous prenez une pilule, vous avez une alternance de sous doses et de sur doses, à condition de prendre votre médicament. L'idée c'est qu'on va faire une simple injection sous la peau ou localisée et vous allez avoir un largage régulier du principe actif du médicament dans le temps, ça peut durer quelques jours, quelques semaines, voire plusieurs mois.", explique David Heuze, directeur des relations extérieures de MedinCell.

"C'est le médicament du futur"


"C'est le médicament du futur, d'autant plus que certaines publications récentes montrent qu'en lissant le niveau d'un médicament, on améliore son efficacité pure. Dans l'industrie, personne ne l'a jamais démontré de façon systématique mais on envisage de le faire. Si on le fait dans les 10 années qui viennent, on va transformer l'industrie.",  déclare Christophe Douat, PDG de MedinCell.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus