"Justice pour Aymen" : dernier hommage à l'adolescent de 13 ans fauché par une voiture le soir du match France-Maroc à Montpellier

Une marche silencieuse est organisée ce mardi. Elle précèdera l’enterrement du jeune Aymen 13 ans et demi, fauché par une voiture à l’issue du match France Maroc. Elle a démarré à 14h au départ du parvis du Zénith pour aller jusqu’au cimetière de Grammont.

Jour de recueillement, de prières et de paix pour un dernier hommage à Aymen, ce jeune garçon fauché par un chauffard à l'issue de la rencontre France Maroc. Ce mardi 20 décembre famille, proches et habitants se sont retrouvés d'abord à la mosquée Averroès dès 13h pour la prière du disparu. Plus de 3000 personnes étaient présentes, à l'intérieur comme à l'extérieur de la Mosquée. 

14h, rendez-vous était donné aux amis, proches et familles du jeune garçon sur le parking Sud du Zénith avant de se rendre au cimetière de Grammont. Linda,  la maman avait prévu plus de 300 roses blanches. Tout juste assez pour les très nombreux enfants et les copains d'Aymen venus lui rendre un ultime hommage.

"

C'est impossible, je l'ai vu la journée ..et le soir , il était plus là ...

Un camarade d'Aymen

" C'était mon pote , mon collègue depuis tout depuis, on a grandit ensemble ..;" rajoute son copain.  

Solidarité 

Aymen était scolarisé à la Mosson. Il avait 13 ans. Sa mort tragique mercredi dernier après France Maroc avait provoqué de vive réactions.  Dans le cortège, ils étaient  1 000 personnes à défiler en silence derrière une banderole noire demandant "Justice pour Aymen."  

Une marche silencieuse, respectueuse avec une rose blanche pour emblème. 

" C'est très important, un petit de 13 ans qui décède sans que ce soit de sa faute, ça nous a tous touchés très profondément, " confie ce voisin.

" Ca fait chaud au cœur , on a jamais vu autant de la solidarité, c 'est la première fois que l'on voit autant de solidarité autour de ce jeune qui est parti ," confirme ce proche. 

 

Le point sur l'enquête

Aymen, 13 ans, a été  mortellement fauché par une voiture dans le secteur de La Paillade à Montpellier mercredi soir 14 décembre à 22h35, au terme de la rencontre opposant la France et le Maroc en demi-finale de la Coupe du monde 2022. Le véhicule du chauffard avait été retrouvé "à quelques mètres de l'accident et placé sous séquestre".

Un homme a été rapidement placé en garde à vue puis finalement a été relâché. "Une personne placée en garde à vue depuis le 16 décembre 2022 a été remise en liberté à l’issue de celle-ci, sans qu’aucune charge ne soit retenue à son encontre en l’état",  a précisé Fabrice Belargent, procureur de la République de Montpellier le 17 décembre. "Plusieurs témoins des faits ont par ailleurs été entendus. Les investigations se poursuivent actuellement afin de localiser un individu suspecté d’être le conducteur du véhicule au moment de l’action", a poursuivi le chef du parquet de Montpellier.

Appel à la paix 

Des incidents violents ont éclaté  le jeudi 15 décembre, en première partie de soirée, dans les quartiers de La Paillade puis du Petit-Bard. Très rapidement, la famille d'Aymen avait fait appel au calme. 

"Nous appelons au plus grand calme et exprimons notre confiance dans les institutions de la République, police et justice, pour que l’auteur des faits soit interpellé et jugé."

Un appel relayé par  les représentants des communautés musulmane et gitane pour apaiser les tensions et rumeurs  et resserrer les liens des Pailladins .

   

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité