A Montpellier Léa, paraplégique depuis 3 ans, s'en sort grâce au sport

Léa Xavier est devenue paraplégique suite à un accident de voiture survenu il y a 3 ans, alors qu’elle avait 18 ans - novembre 2017 / © France 3 LR
Léa Xavier est devenue paraplégique suite à un accident de voiture survenu il y a 3 ans, alors qu’elle avait 18 ans - novembre 2017 / © France 3 LR

Léa Xavier est devenue paraplégique suite à un accident de voiture survenu il y a 3 ans, alors qu’elle avait 18 ans. Nageuse de haut niveau, c’est dans le sport que la Montpelliéraine trouve la force de s’en sortir.

Par Joane Mériot

Léa Xavier a 21 ans, il y a trois ans, presque jour pour jour, le 17 octobre 2014, elle a été victime d’un grave accident de la route. Après 15 jours de coma, plusieurs opérations et des mois de réeducation Léa restera paraplégique :

Le sport a été l’une de mes premières sources de motivation après mon accident, mon entraîneur de l’époque était à mon chevet, cela m’a permis de me relever et de voir un peu plus loin.  


Ancienne championne de France de natation, les bassins elle n’y retournera pas tout de suite, elle qui était étudiante en STAPS, et voulait devenir préparatrice physique dans l’armée, a dû changer son orientation.
A la rentrée 2016, elle commence un BTS management des unités commerciales à Castelnau-le-Lez, aujourd’hui Léa effectue son stage, nécessaire à la validation du BTS, à Décathlon Odysseum.

Le reportage de Pascaline Arisa et Bruno Pansiot Villon 



Un nouvel objectif : l’athlétisme



Après la natation, la jeune femme compte exceller en athlétisme, elle prend des cours plusieurs fois par semaine avec en ligne de mire, une médaille à rajouter à son palmarès.

Mais l’objectif de la jeune fille est de pouvoir se tenir debout malgré son handicap, chose possible grâce à Rewalk, un exosquelette, un genre de coque enveloppant le corps.

Le but est de me remettre debout, de pouvoir être à la hauteur des autres, ma famille serait si contente.


Pour que Léa puisse s’offrir cet exosquelette, Margaux, sa grande soeur a lancé une opération de crowdfunding sur internet.

Aujourd’hui, les 50 000 euros nécessaires à l’achat de cet exosquelette n’ont pas été rassemblés. Léa a crée une association Re-naissance, pour soutenir le handicap et faire de la prévention. 

Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne