Montpellier : les nuisances sonores des tramways font grincer des dents des riverains

Des problèmes de nuisances sonores dues aux tramways font grincer les dents de certains habitants et commerçants de Montpellier. Les crissements des roues contre le métal des rails sont augmentés par des courbes trop serrées et les dernières intempéries. Une pollution sonore urbaine de plus...

A chaque passage de tramway, les grincements font sursauter. Des crissements aïgus, qui arrachent les oreilles et indisposent les riverains, commerçants, promeneurs et consommateurs installés aux terrasses des cafés. Ces nuisances sonores sont jugées insupportables par ces riverains et par les commerçants de la place Albert 1er à Montpellier.

"C'est un bruit infernal que fait le tramway de la ligne 1 tous les jours !" témoigne Diane, riveraine de la place.

 Il y a des tremblements dans les appartements. Les gens ont du mal à dormir. La plupart vendent, et ça se passe comme ça tous les jours ! 

Bruno Pierre-Alexis, commerçant.

Un bruit causé par le contact métal contre métal des roues sur les rails dans les courbes serrées. Emma Belmonte, étudiante en alternance dans une banque, travaille et habite depuis trois mois au niveau de la place Albert 1er. Elle a enregistré ces crissements qui la dérangent au quotidien. 

"Ca, c'est le son que j'entends lorsque je rentre chez moi le soir vers 18h. Je l'entends depuis mon canapé. Quand j'appelle mes parents, quand je mange, quand j'étudie ou que je regarde la télé, c'est ça tout le temps ! Fenêtres fermées bien sûr, fenêtres ouvertes, c'est encore pire du coup. Et donc, c'est horrible..." confie la jeune étudiante. 

Les intempéries en cause 

En semaine, la première rame de la ligne 1 commence son service à 4h40 et ces rotations se terminent à 1h30. C'est environ un passage toutes les 5 minutes. Si les nuisances sonores se sont accentuées depuis un mois, c'est un problème qui est signalé régulièrement depuis des années, selon plusieurs commerçants de la Place Albert Ier.

Sur Montpellier, 5 sites avec des courbes serrées causent des nuisances sonores. Au mois de janvier dernier, ce sont les riverains du quartier des Grisettes qui avaient alerté la mairie des problèmes de bruits stridents.

Pourtant, chaque tramway est équipé de graisseurs qui assouplissent le contact rail-roue lorsqu'il circule. Une technique qui n'est pas toujours suffisante avec l'usure des rails et les récentes pluies et inondations.

"Pourquoi nous en sommes arrivés là ? C'est qu'effectivement, on a un lessivage des rails avec les grandes pluies, la graisse est partie avec toute cette quantité d'eau et donc il faut que l'on regraisse. Et cela prend plus ou moins de temps avec le matériel roulant, donc on force le système en rajoutant de la graisse en complément" explique Johann Servignat, directeur technique et projets de la TAM Montpellier.

Ces deux prochaines semaines, des agents de la TAM interviendront sur les 5 sites aux courbes les plus bruyantes, mais aucun travaux importants ne sont prévus.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tramway économie transports transports en commun pollution environnement mobilité faits divers inondations météo