Mort d'un adolescent, percuté par une voiture à Montpellier, après le match France-Maroc

Un jeune homme de 14 ans a été mortellement fauché par une voiture à Montpellier mercredi soir à 22h35, au terme de la rencontre opposant la France et le Maroc en demi-finale de la Coupe du monde 2022. Le conducteur a pris la fuite.

Transféré à l'hôpital en urgence absolue, le garçon, âgé de 14 ans, est décédé dans la nuit du mercredi 14 au jeudi 15 décembre 2022, peu après sa prise en charge médicale, explique la préfecture de l'Hérault dans un communiqué.

Le drame s'est déroulé avenue de Barcelone dans le quartier de La Paillade à Montpellier, peu après la fin de la demi-finale de Coupe du monde entre la France et la Maroc, alors que des supporters se massaient dans les rues. Ce jeudi matin, la police confirme que le chauffard est toujours en fuite. 

Démarrage brutal

Des supporteurs du Maroc se sont approchés d'un véhicule à l'arrêt, de la marque Citroën, précisent des policiers. Deux personnes se trouvaient à l'intérieur de ce C4 qui a été abandonné par ses occupants aux environs de 23h15.

D'après les informations communiquées par le parquet jeudi matin, l'un des supporters aurait tenté de saisir le drapeau bleu-blanc-rouge à la fenêtre arrière du véhicule. Le conducteur de celle-ci est alors sorti "violemment de la file de véhicules qui le précédaient" et a heurté "un jeune garçon de 14 ans qui décédait rapidement des suites de ses blessures".

Le parquet de Montpellier qui a été immédiatement été informé des faits a ouvert une enquête du chef de coups mortels aggravés en l’espèce avec arme (le véhicule). L'enquête a été confiée à la sûreté départementale de Montpellier. "De nombreuses investigations et examens techniques sont en cours pour retrouver l’auteur des faits."

L'enquête avance rapidement

Un peu avant 1h du matin dans la nuit de mercredi à jeudi, la préfecture a publié un communiqué, partageant sur les réseaux sociaux les premières informations liées au drame. Elle affirme alors que l'enquête de la police "avance rapidement sous la direction du parquet". Le véhicule mis en cause a été retrouvé à quelques mètres des lieux de l'accident et "placé sous séquestre".

Au moins deux vidéos de la scène

Une vidéo, envoyée par un témoin de la scène à France 3 Occitanie, montre un groupe de personnes autour d'une voiture blanche qui fait demi-tour au milieu d'une rue. Au cours de cette manœuvre, plusieurs personnes sont percutées par le véhicule. L'une d'elle atterrit sur le capot, avant de retomber au sol et de se relever péniblement. Une autre est heurtée par l'aile avant gauche et emporté par le véhicule, alors que le chauffard prend la fuite à vive allure. Le jeune homme reste au sol, alors que les témoins de la scène se rassemblent autour de lui. Une autre vidéo de la même scène a également été filmée. 

D'après Nathalie Oziol, la victime était âgée de 14 ans et le drame s'est déroulé dans le quartier de La Paillade à Montpellier. La députée LFI exprime, jeudi matin, son "immense tristesse" sur Twitter, évoquant "un événement sportif [qui] s'achève en drame absolu".  

"Une épreuve effroyable" pour la famille

La famille du jeune garçon Aymen, a rencontré le maire de Montpellier ce matin. Lors de cette entrevue, la famille s'est exprimée, appelant "au calme" et renouvelant "sa confiance dans les instituions de la République". "La disparition d’Aymen nous plonge dans une épreuve effroyable. Nous exprimons notre reconnaissance aux innombrables messages de condoléances. Nous appelons au plus grand calme et exprimons notre confiance dans les institutions de la République, police et justice, pour que l’auteur des faits soit interpellé et jugé. Nous demandons, enfin, aux médias de respecter notre deuil et notre intimité."

La maire de Montpellier s'était exprimé un peu plus tôt dans la matinée. "Sous le choc", Michaël Delafosse évoque un "acte ignoble" et un "terrible drame". "Un adolescent a été mortellement renversé ce mercredi soir dans le quartier de La Mosson, en marge de la demi-finale de la coupe du monde de football, écrit le maire de Montpellier. Nous sommes tous sous le choc devant ce terrible drame. Mes pensées vont à ses parents et à ses proches. L'ensemble des services de l'Etat s’efforcent de faire toute la lumière sur les faits et nous souhaitons que les auteurs de cet acte ignoble soient retrouvés pour être jugés".

Cellule d'accompagnement psychologique

Dans un communiqué de presse, le collège des Escholiers de Montpellier, où était scolarisé le jeune garçon, ainsi que Sophie Béjean la rectrice de l’académie de Montpellier et Christophe Mauny, Directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN) de l’Hérault ont adressé "leurs plus sincères condoléances à la famille de cet élève"

Déplorant ce décès, le collège a mis en place une cellule d'accompagnement psychologique pour "soutenir les élèves et les personnels qui en exprimeraient le besoin".

A la fin du match France-Maroc mercredi soir, quelques échauffourées ont éclaté sur la place de la Comédie au centre de Montpellier. Les forces de l'ordre sont intervenues, selon la préfecture, le calme est rapidement revenu sur place.