"On n'est pas passé loin de la catastrophe" : les agriculteurs face à la vague de froid

La vague de froid tardive qui touche une partie de la France inquiète les agriculteurs. Pour limiter les dégâts, ils tentent de préparer au maximum leurs parcelles. Rencontre avec deux d'entre eux.

Sur sa parcelle à Mas-de-Londres, au petit matin, Raymond Llorens inspecte sa vigne. "On n'est pas passé loin de la catastrophe."

Un épisode de gel était attendu dans la nuit, de quoi inquiéter le viticulteur. "La station météo indiquait 1,06 degré. Au vu des bourgeons et de l'évolution de la végétation, à partir de 0 à -1 degrés, on aurait commencé à avoir des dégâts", détaille-t-il.

Pour limiter les dégâts, il avait préparé sa vigne en conséquence : couverts végétaux tondus au plus raz, aucun travail sur la terre lors de la période de froid, et des vignes relevées du niveau du sol. "Si la vigne vient à geler, si les bourgeons qui portent les raisins gèlent, on n'aura plus de fruits, donc plus de récoltes, plus de produit et plus de revenus", s'inquiète le viticulteur.

Le difficile souvenir du gel de 2021

Perdre une partie de son travail, Robert Sechetti a connu ça en 2021. 20% de sa récolte est alors invendable. Depuis, il protège ses pommiers avec un dispositif de sécurité important.

"Ici, on a une tour éolienne, montre l'arboriculteur de Mudaison. Ça marche comme une tour et ça va brasser l'air, et mélanger l'air qui est plus chaud. En période de gel, ça nous permet de gagner 2 à 3 degrés au niveau des arbres", explique-t-il.

Dans le verger, il a aussi installé des thermomètres. Lorsque la température devient négative, il est immédiatement prévenu sur son téléphone portable.

Encore 4 à 5 jours de vigilance

Depuis ce vendredi matin, le nord-ouest de l'Hérault est sous vigilance, conséquence d'un air froid en provenance de Scandinavie et qui descend sur l'Europe centrale.

"Sur les prévisions de Météo France, on voit ce système de froid qui s'engouffre sur la France qui dure au moins jusqu'au milieu de la semaine prochaine. Les agriculteurs du département vont devoir rester vigilants encore 4 à 5 jours", prévient Guillaume Ferry, directeur des opérations chez Météo Predict.

Pour les aider, Météo Predict et la chambre d'agriculture de l'Hérault ont créé une plateforme en ligne. De quoi prévenir du degré de risque de gel, et savoir comment se préparer à l'affronter.