Pourra-t-on aller à la plage dès ce week-end sur le littoral méditerranéen ?

Retrouver les joies de la mer, on en rêve depuis des semaines. Depuis lundi 11 mai, premier jour de déconfinement, de nombreux maires de communes du littoral ont sollicité les préfets de leur département : Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault et Gard. Les décisions arriveront au plus tôt ce week-end.

Nager en mer méditerranée et jouer dans l'eau, serait-ce à nouveau possible à partir du week-end du 16 mai 2020 ? La balle est dans le camp des préfets.
Nager en mer méditerranée et jouer dans l'eau, serait-ce à nouveau possible à partir du week-end du 16 mai 2020 ? La balle est dans le camp des préfets. © I.Bris/FTV
Même si depuis lundi 11 mai l'Occitanie est entrée en phase de déconfinement progressive, pour l'heure l'accès aux plages reste toujours interdit.

Néanmoins, des dérogations étant possibles comme l'a annoncé le 7 mai le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, nombre de maires des communes du pourtour méditerranéen ont déjà engagé des démarches auprès des préfets de leur département. 


Plages ouvertes dans l'Hérault ce week-end ?

Le préfet de l'Hérault s'est entretenu avec les maires des communes situées sur le littoral à plusieurs reprises depuis la fin de semaine dernière. Une visio-conférence a encore eu lieu lundi.

Quant à la date, rien n'est sûr, même si tout le monde piaffe d'impatience après deux mois d'abstinence, loin de la mer.
 

On ne peut donner de date de décision. Elle sera prise au plus tôt ce week-end au regard des mesures et garanties apportées par les maires.
 

"Il faut également que les études d'ouverture fassent l'objet d'échanges et d'une coordination entre les préfets de l'arc méditerranéen. Les services et le préfet travaillent d'arrache-pied pour trouver au plus vite le meilleur compromis entre sécurité et ré-appropriation de la plage par la population." précisait ce mardi matin le service communication de la préfecture de l'Hérault.

 

Fréquentation des plages en "dynamique"


En attendant le feu vert, les services de l'Etat pencheraient pour l'adoption dans un premier temps du concept de plage "dynamique" , ce qui signifie:En revanche, on pourra :
Dans le Gard, la commune du Grau-du-Roi a commencé à préparer ses 16 kilomètres de plages à ce nouveau mode de fréquentation comme en atteste ce reportage, tourné samedi 9 mai :
 

Dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude, décision en attente

Dans l'Aude, la commune de Leucate, forte de 17 kilomètres de plages, a déposé une demande de réouverture en début de semaine.

De son côté, le préfet des Pyrénées-Orientales a reçu l'ensemble des maires du littoral catalan mardi 12 mai et se dit prêt à donner le feu vert à la réouverture des plages aux communes qui s’engagent à respecter les conditions de sécurité sanitaire décrites dans une charte spéciale.   

Là aussi, jusqu'au 2 juin, on pourra : 


On ne pourra pas : 

   
Les communes du Barcarès et d'Argelès-sur-Mer ont déjà déposé leur demande, la majorité des cités balnéaires de la côte catalane devrait leur emboîter le pas.

Jacques Manya, maire de Collioure, fait partie des rares élus locaux à juger cette démarche aussi dangereuse que malvenue.
 

 Il n’y a pas d’urgence à faire repartir les kebabs et les pizzas !


Ce médecin généralise, qui fut urgentiste pendant vingt ans, n'est pas du tout favorable à l'ouverture de la petite plage urbaine de Collioure et dénonce la pression du lobby touristique sur ses homologues catalans. 

"Jusqu’à présent, on avait choisi de sauver des vies avant de sauver l’économie et c’était un très bon choix...  Le déconfinement doit être progressif, le virus circule encore et il est vraiment malvenu d’ouvrir les plages maintenant, il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé au Perthus le week-end dernier  ! Les magasins ayant rouvert, on va avoir beaucoup plus de monde dans les rues de Collioure; vu la température de la mer, les gens vont rester sur la plage et la police municipale n'est pas extensible " .

Deux plages ouvertes sur le littoral Atlantique

La préfecture de Loire-Atlantique a déjà autorisé ce mercredi l'ouverture des plages de La Baule et Pornichet pour l'exercice d'activités dynamiques.

Les conditions de sécurité sanitaire sont les mêmes que celles qui vont vraisemblablement être mises en place ces prochains jours sur le littoral, des plages gardoises aux plages catalanes.   
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral environnement mer nature déconfinement société vacances sorties et loisirs tourisme économie politique méditerranée