Transports urbains : pourquoi la ligne 3 du tramway de Montpellier s'arrête-t-elle à la station Mosson, le dimanche matin ?

Colère des usagers de la ligne 3 du tramway de Montpellier. Le dimanche matin, il arrive trop souvent que le terminus se fasse à la station Mosson et non à Juvignac, car "les rails sont occupés". Le trafic est donc stoppé par mesure de sécurité à cause de vendeurs à la sauvette.

"Station Mosson, terminus de notre tram à cause de personnes sur les voies. Désolé pour le dérangement". C'est l'annonce que peuvent entendre les usagers de la ligne 3, certains dimanches matins.

Le tramway stoppe donc à Mosson et non à Juvignac, un kilomètre plus loin. Pour les passagers qui veulent s'y rendre, il faut poursuivre à pied ou attendre une navette bus de la TAM quand la société peut en mettre en service.

Des vendeurs à la sauvette sur ou aux abords des voies

En cause, le marché sauvage sur les rails du tram à l'occasion des Puces de la Mosson. Des vendeurs à la sauvette s'installent là avec leurs produits à vendre, bloquant ainsi le trafic des trams entre les deux dernières stations de la ligne 3.

Quand les voies sont encombrées, nous n'avons pas le choix. Il faut arrêter la circulation des tramways. C'est la procédure, une mesure de sécurité indispensable. Dès l'alerte, nous mettons en place des navettes de substitution mais cela ne peut se faire en 10 minutes. Il faut mobiliser un bus, un chauffeur et se rendre sur place... tout cela un dimanche.

Communication de la TAM Montpellier.

La police des transports de la métropole

Jusqu'au 18 septembre 2023, la TAM alertait la police ou la gendarmerie en cas de danger sur les voies et le trafic restait bloqué jusqu'à l'intervention des forces de l'ordre ou l'évacuation des rails.

Avec la mise en place, lundi dernier, de la police métropolitaine des transports, ce genre de problèmes devraient se régler plus rapidement.

Les 20 policiers, en service 7 jours sur 7, équipés de caméras piéton, de carnet pour les amendes et armés, auront toute latitude pour agir rapidement. Évacuations et verbalisations sont en effet de leur ressort.

Avec la gratuité des transports pour les habitants de la métropole fin décembre et la mise en service de la ligne 5, début 2025, les effectifs de la police métropolitaine des transports augmenteront progressivement pour atteindre 42 policiers à l’été 2024.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité