• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

ZEvent 2019 Montpellier : objectif trois millions d'euros récoltés par les gamers pour l'Institut Pasteur

Une cinquantaine de gamers étaient présents pour le Z Event 2019. / © France 3 Occitanie
Une cinquantaine de gamers étaient présents pour le Z Event 2019. / © France 3 Occitanie

En 2018, les gamers de Z Event ont récolté un peu plus d'un million d'euros en faveur de Médecins Sans Frontières. Ce week-end, ils jouaient pour l'Institut Pasteur et espéraient bien dépasser ce record : ils l'ont fait.

Par Olivier Le Creurer, édité par L.B.

L'édition 2019 du Z Event se tient à Montpellier du 20 au 22 septembre minuit. Cette année, ce marathon des jeux vidéo a choisi de récolter des fonds pour l'Institut Pasteur... et espérait grandement pulvériser le record de l'an dernier pour Médecins sans Frontières.
 

C'est chose faite ! Ce dimanche après-midi, alors qu'il reste encore de nombreuses heures de gaming, les joueurs ont déjà bien dépassé le million d'euros. A 22 heures, le compteur affichait plus de 2 millions d'euros
 

Mais l'objectif de trois millions d'euros est réaliste.

A suivre en direct : https://www.twitch.tv/zerator


  

Retour sur l'édition 2018


Ce 12 novembre 2018, vers 2 heures du matin, les gamers de Z Event explosent de joie. A Montpellier, ils viennent de récolter 1 094 731 euros. Pendant 53 heures, 39 joueurs se sont affrontés dans des parties en ligne, commentées en direct par des stars de la discipline qui encourageaient les spectateurs à faire un don. 
 

La somme sera entièrement reversée à Médecins Sans Frontières. "Ce que vous avez fait est exceptionnel. La communauté du gaming est incroyable", savoure l'ONG. Un million d'euros, une aubaine :  "l'année 2018 a été très difficile en termes de récolte de fonds. Il y avait eu de nombreux changements fiscaux qui ont dérouté les donateurs. Ce million d'euros a vraiment été une bouffée d'oxygène pour nous, nous étions super contents", avoue Anne-Lise Sirvain, directrice de la collecte à MSF.
 

L'histoire ressemble à un conte de fée pour MSF: "nous avons reçu un mail des organisateurs nous proposant d'être les bénéficiaires de l'opération. Ils sont très professionnels, ils se sont occupés de tout. La recherche de fonds coûte très cher. A MSF, nous investissons un euro pour en récolter 5. Là, c'est un million d'euros net ! L'opération nous a simplement coûté un billet de train aller-retour Paris-Montpellier !", se réjouit encore Anne-Lise Sirvain. 
 


Le mardi, à la traditionnelle réunion des opérations en cours dans le monde entier, les applaudissements fusent. "Tout le monde était content. Nous étions en pleine actualité au Yemen. Les organisateurs n'ont pas exigé d'affectation particulière pour ce million d'euros. Nous avons pu financer la mise en place d'un hôpital dans le nord du Yemen," précise la responsable de la collecte à MSF.

Un hôpital au Yemen pour MSF


En 2016, pour la première édition, 170.000 euros avaient été recoltés pour l'ONG Save The Children puis plus de 450.000 euros en faveur de la Croix Rouge l'année suivante. Le Président de la République avait félicité les organisateurs: "Bravo et merci à toute la communauté Z Event qui a permis de lever plus de 450.000 euros pour la Croix Rouge."
 

Derrière Z Event, se cache Adrien Nougaret, dit "ZeratoR" dans le milieu des jeux vidéo. Une référence de la discipline en France : 630 000 abonnés sur Twitch et 660 000 sur Youtube. Ce jeune Montpelliérain de 29 ans est très fier : "à la base, il s'agit d'une initiative personnelle. Je suis très fier d'être suivi et on espère que cela va durer".

400 ONG


Après la réussite extraordinaire de l'édition 2018, les associations contactent ZeratoR : "Nous sommes très sollicités. Avant, nous devions nous battre pour que les associations nous répondent. Elles nous demandaient qui on était. Aujourd'hui, on a cette légitimité. Pour cette année, nous avons reçu près de 400 mails".

"Nous privilégions les associations d'intéret général et qui font l'unanimité", précise ZeratoR. Et l'heureux élu cette année est l'Institut Pasteur. "Un tiers de notre budget provient de la générosité du public. Nous avons proposé aux organisteurs de Z Event de venir voir ce que nous faisions. Je crois qu'ils ont été séduits et nous sommes ravis d'avoir été choisis", explique le docteur Jean-François Chambon, directeur de la communication et du mécénat à l'Institut Pasteur.

L'objectif est au moins de faire aussi bien  (ZeratoR)


Alors 170 000 euros, puis plus de 450.000 et enfin un million d'euros, quel est l'objectif des organisateurs en 2019. "Bien sûr, les gens s'attendent à ce que l'on fasse mieux. Il y a bien une année où ça va finir par baisser mais l'objectif est au moins de faire aussi bien que l'année dernière parce que nous sommes plus nombreux. Après, nous savons que nous sommes plafonnés à l'audience française. Il y a des événements américains qui touchent aussi des audiences anglaises qui durent cinq jours et qui font 2,5 millions de dollars. Allez, pour nous accrocher, deux millions d'euros ce serait incroyable", espère ZeratoR.

Un million d'euros nous permettrait de faire travailler un centre de recherche avec une douzaine de chercheurs pendant un an (Institut Pasteur)


L'Institut Pasteur a déjà fait des projections : " un million d'euros nous permettrait de faire travailler un centre de recherches avec une douzaine de chercheurs pendant un an," précise le docteur Chambon. Tous les ans, l'Institut Pasteur finance 130 unités de recherche et une vingtaine de plateformes technologiques. 

Au delà de la somme récoltée, le directeur de la communication et du mécénat insiste sur les donateurs de Z Event : "traditionnellement, nous n'avons pas une grande proximité avec cette communauté qui est assez éloignée de nos donateurs habituels. Ce sont des jeunes. Cette réussite est un signe de confiance et d'espoir".

Dans les jeux vidéo, il n'y a pas que la guerre, la violence, et l'addiction (ZeratoR)


"Beaucoup de gens me demandent si je fais ça pour améliorer l'image du gaming. Non, je ne le fais pas pour ça. Après, ça y participe, je suis conscient que ça développe une aura positive et tant mieux. Oui, le jeu vidéo peut être caractérisé aujourd'hui par des clichés très forts et très négatifs mais honnêtement je pense qu'on commence à sortir de cela. Avec l'accès à l'éducation et à l'information, les gens savent que dans les jeux vidéo, il n'y a pas que la guerre, la violence, et l'addiction parce que c'est souvent ce qui ressort. Il y a beaucoup de positif dans le jeu vidéo", assure ZeratoR. 
 


Delphine Leterrier, directrice générale de MSF confirme : "c'est un milieu parfois décrié mais dans lequel il y a vraiment une belle énergie, de belles personnalités. MSF est une ONG qui dépend pratiquement intégralement de dons privés, de la générosité du public et sans eux, nous n'existons pas. C'est essentiel pour nous d'avoir des gens qui se mobilisent".

Pendant un week-end, une fois encore, les gameurs vont prouver qu'ils ont du coeur. 
 

Comment donner ?

L'idée du ZEvent 2019 est de réunir une soixantaine de steamers dans une salle à Montpellier à faire des jeux vidéo en temps réel sur internet et lever des fonds en demandant aux internautes de donner dans une cagnotte. Ils se connectent sur la plateforme de streaming Twitch. La cagnotte monte en direct. C'est très ludique.

Principaux streamers de Z Event 2019 :

  • ZeratoR
  • Mister MV
  • Gotaga
  • Squeezie
  • Joueur du Grenier

Principaux jeux :

  • Trackmania
  • Fortnite
  • League of Legends
  • Super Smash Bros

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus