Gigean : une salle de prière musulmane fermée par la préfecture de l’Hérault

La salle de prière située rue Recouly à Sète est fermée - mai 2018 / © Google street view
La salle de prière située rue Recouly à Sète est fermée - mai 2018 / © Google street view

La préfecture de l’Hérault a pris un arrêté de fermeture ce mercredi après-midi concernant une salle de prière musulmane située à Gigean. En cause, la nature jugée prosélyte des prêches de l’imam.

Par Joane Mériot

Le préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel a ordonné ce mercredi la fermeture d’une salle de prière musulmane située rue Recouly à Gigean, à quelques kilomètres de Sète dans l’Hérault. Le préfet s’est appuyé sur la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme pour faire fermer la salle en raison des prêches de l’imam jugées prosélytes.

"La salle de prière " Abu Darda " constitue un lieu d'influence de la mouvance salafiste, prônant un islam rigoriste appellant à la discrimination et à la haine à l'necontre des femmes, des juifs et des chretiens." peut-on lire sur l'arrêté prefectoral.

Un lieu fréquenté par une centaine de personnes


Cette salle de prière était fréquentée par une centaine de fidèles, dont beaucoup n’étaient pas des habitants de la commune.
Cette salle avait fait l’objet d’une perquisition en novembre 2015, dans le cadre de l’état d’urgence, juste après les attentats de Paris.

Deux salles déjà fermées à Sète


En avril 2017, la mosquée es-sunna, située rue de la révolution dans le centre de Sète a été fermée. Cette fermeture faisait suite à une perquisition au cours de laquelle des tracts contenant des appels à la haine avaient été découverts. Une autre avait également été fermée en 2015.

Sur le même sujet

Baillargues : fermeture d’un des passages à niveau les plus dangereux de France

Les + Lus