Hérault : malgré la pandémie de coronavirus, les joutes nautiques continuent à Mèze

Les joutes languedociennes ont aussi subi les conséquences de la pandémie de coronavirus. La saison estivale 2020 n’a pas démarré comme de coutume en juin dernier. De nombreux tournois ont été annulés. Mais à Mèze, les joutes se sont adaptées aux mesures sanitaires et ont été maintenues.

Jugé trop gênant en pratique, le masque n'a pas été imposé aux jouteurs postés sur la tintaine - août 2020.
Jugé trop gênant en pratique, le masque n'a pas été imposé aux jouteurs postés sur la tintaine - août 2020. © O. Brachard / FTV
Cette année, un nouvel accessoire est venu parfaire l'équipement des jouteurs nautiques à l'occasion du lancement de la saison, ce samedi 1er août dans le port de Mèze, dans l'Hérault. Le masque est désormais imposé sur les embarcations pour respecter les mesures sanitaires liées à l'épidémie de Covid-19... mais pas pour les jouteurs qui combattent sur la tintaine, ni pour les rameurs.

"Quatre heures avec un masque, sous une chaleur de 37 degrés, ce n'est pas possible", témoigne l'un d'entre eux. "Ça donne chaud sous le soleil, en plus on est habillés comme des pompiers..." ajoute un autre participant. Ces sportifs licenciés n'ont pas l'obligation de le porter pendant l'effort. Difficile, donc, de respecter les gestes barrières. 

Bientôt des tests pour les jouteurs

"On est en train de voir pour tester tous les rameurs 48 heures avant les prochains tournois, pour être tranquilles", explique William Alric, président de la Nouvelle Lance Mézoise. Alors que la saison début habituellement en juin et que de nombreux tournois à Béziers ou Sète ont été annulés, la société de jouteurs a tout fait pour trouver des solutions pour maintenir les joutes de Mèze.

Les joutes sont très ancrées dans les traditions locales. Un été sans joutes, chez nous, ce n'est pas concevable. On a fait tout ce qu'on pouvait pour faire ce tournoi. Ça n’a plus la même saveur mais on essaye de prendre du plaisir.

William Alric, président de la Nouvelle Lance Mézoise

Les barques, les rames et le gouvernail ont été désinfectés, comme les lances et les pavois des jouteurs. Les spectateurs doivent également respecter la distanciation sociale. Défilé annulé, remise des prix abrégée, tribunes supprimées… Les joutes 2020 ont une saveur particulière. "Nous les anciens, on essaye de pas trop se mélanger, c'est triste", déplore un ancien jouteur. "Ça fait toujours plaisir d'avoir ces petites festivités qui continuent", souligne un autre spectateur.

Sans tribune : pas d'ambiance 

"Sans les tribunes ça gâche un peu l'ambiance... mais on fera avec, on n'a pas le choix, regrette le jouteur Maxime Pascal. Quand tu as l'habitude de jouter à la Saint-Louis devant 10 000 personnes, jouter devant deux fois moins de personnes, c’est pas pareil". La grande finale du tournoi, à Sète, devrait pouvoir se produire du 20 au 25 août, avec un maximum de 5000 spectateurs.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
joutes de sète fêtes locales événements sorties et loisirs tradition sport