A Sète et Béziers : le marché de la bière artisanale en plein essor

La singulière, bière artisanale de Sète - décembre 2017 / © France 3 LR
La singulière, bière artisanale de Sète - décembre 2017 / © France 3 LR

La bière pourrait-elle supplanter le vin dans la région ? En Occitanie, les brasseurs indépendants se multiplient, on compte 170 structures indépendantes dont plus de 80 dans l’ex Languedoc-Roussillon. Exemple à Sète et Béziers, dans l’Hérault.

Par JM avec Cybèle Plichart

Depuis quelques années, les bières artisanales s'imposent sur le marché des boissons alcoolisées un peu partout en France. En Occitanie, les brasseurs indépendants se multiplient, on compte 170 structures indépendantes dont plus de 80 dans l’ex Languedoc-Roussillon. Une petite révolution dans une région traditionnellement viticole.

A Sète, Jérôme est un ancien skipper reconverti en brasseur depuis quelques mois. En juin dernier, il ouvre sa brasserie quai du Bosc à Sète avec sa compagne Astrid.
Lui s’occupe du laboratoire et elle de la boutique. Leur ambition, créer une bière 100% sétoise pour accompagner les tielles et les huîtres.
Mais Astrid et Jérôme comptent maintenir une production modeste. Leur plaisir ils le trouvent dans la création et surtout l'échange avec les clients.

Sébastien et Jean-Olivier, eux sont installés à Béziers. Ils veulent également créer toute une gamme de bières biterroises, avec l’envie de l’exporter au-delà des frontières. Ces brasseurs bio, installés depuis un peu plus d'un an à Béziers voient plus grand.

Le reportage de Cybèle Plichart et Anne Ployart

 

A Sète et Béziers : le marché de la bière artisanale en plein essor
La bière pourrait-elle supplanter le vin dans la région ? En Occitanie, les brasseurs indépendants se multiplient, on compte 170 structures indépendantes dont plus de 80 dans l’ex Languedoc-Roussillon. Exemple à Sète et Béziers, dans l’Hérault. - France 3 LR - Cybèle Plichart et Anne Ployart

Un phénomène mondial et local


L’engouement pour la bière artisanale est un phénomène mondial, en France on compte 1300 sites de production dont la moitié a moins de cinq ans d'existence.

Si beaucoup de brasseurs s’installent dans la région, c’est parce qu’il y a le phénomène du « do it yourself » explique, Garlonn Kergourlay, Déléguée du Syndicat National des Brasseurs Indépendants, il y a eu également beaucoup de reconversions de personnes qui ont voulu faire de la bière leur revenu principal, comme Jérôme et Sébastien et Jean-Olivier. 

Ces derniers revendiquent une bière locale avec à long terme pourquoi pas l'utilisation de céréales produites dans la région Languedoc-Roussillon.


Sur le même sujet

Des robots dans les exploitations agricoles

Près de chez vous

Les + Lus