Incidents TFC - Rodez : “Nous n’accepterons pas une sanction collective” explique Damien Comolli

Publié le
Écrit par Christophe Neidhardt
Lors du match TFC - Rodez qui s'est déroulé au Stadium le lundi 13 décembre, Lionel Mpasi, le gardien aveyronnais, a été victime d'insultes racistes proférées en tribune.
Lors du match TFC - Rodez qui s'est déroulé au Stadium le lundi 13 décembre, Lionel Mpasi, le gardien aveyronnais, a été victime d'insultes racistes proférées en tribune. © LAURENT DARD / PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Le président du TFC est revenu ce jeudi lors d’une conférence de presse sur les incidents qui ont émaillé le 13 décembre le match entre Toulouse et Rodez au Stadium. Le gardien de but aveyronnais a été victime d’insultes racistes.

L’affaire continue d’occuper les plus hautes instances du club. Ce jeudi matin, trois jours après les faits, Damien Comolli a ressenti le besoin de reparler des incidents qui ont entaché le match Toulouse - Rodez disputé le 13 décembre au Stadium. Lors de ce derby occitan, le gardien ruthénois Lionel Mpasi, a été victime d'insultes racistes proférées par un individu présent dans les tribunes.

L’occasion pour le président du TFC de faire le point sur l’enquête en cours pour identifier ce spectateur. “On leur (ndlr : aux policiers) a donné tous les éléments en notre possession ” a t’il expliqué aux journalistes présents. Tout a été mis en place pour recueillir des témoignages, qu’il s’agisse des stadiers ou des supporteurs présents dans la tribune Brice Taton.

Le Parquet de Toulouse saisi

Le club va aussi mettre à disposition des enquêteurs les enregistrements des caméras du stade, afin de faciliter les recherches et l’identification de la personne qui a proférée les insultes racistes. Une procédure a été lancée par le club pour porter plainte. Damien Comolli a aussi confirmé que le Parquet de Toulouse s’était saisi de l’affaire.

Le TFC risque une sanction. Pour l’instant, une instruction est en cours à la Ligue Nationale de Football. Une décision doit être rendue le 12 janvier par la commission de discipline de la LNF.

Ce qui a fait réagir Damien Comolli : “ Nous n’accepterons pas moralement une sanction collective, qu’on trouverait complètement déplacée. Ça peut aller d'un match à huis clos jusqu’à la fermeture de la tribune, ce qui serait une injustice incroyable.”

"Un cas isolé"

Le président du TFC rajoute “J’irai représenter le club devant la commission de discipline, pour défendre ses intérêts, pour expliquer que c’est un cas isolé et qu’il ne s’agit certainement pas d’un de nos supporteurs”.

Réponse donc en début d’année prochaine. En attendant, il reste au TFC deux matches à disputer avant la trêve hivernale. Hasard du calendrier, il va rencontrer à deux reprises Nîmes. Ce samedi tout d'abord, au Stadium (coup d’envoi à 13h45) en 32ème de finale de Coupe de France. Puis, le mardi 21 décembre, les Violets iront dans le Gard, pour le compte de la 19ème journée de la Ligue 2 BKT, avec une fois de plus les Nîmois comme adversaires. Il sera alors temps de profiter des fêtes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.