Agriculture : l'Occitanie première région bio de France : elle accueille un quart des exploitations françaises

Le secteur bio a le vent en poupe. La consommation augmente et les surfaces agricoles aussi. L'Occitanie est la première région bio de France. On y trouve le quart des exploitations françaises. Coup de projecteur sur la production de viandes, fruits et légumes. Ça pousse très fort dans la région.

Des agriculteurs Plantent des salades bio sous serre à Mauguio (Hérault)
Des agriculteurs Plantent des salades bio sous serre à Mauguio (Hérault) © Maxppp

L’agriculture bio française poursuit sa croissance en terme de surface agricole. En 2019 elle a franchi le cap des 2 millions d’hectares cultivés en bio. Un chiffre qui a doublé en 5 ans. Et l'Occitanie a été son principal terreau.

Occitanie première région bio devant Nouvelle Aquitaine et Auvergne - Rhône Alpes

L'Occitanie est sur la première marche du podium français en surface, nombre de producteurs et de conversion au bio.

Le cap symbolique du 10 000eme producteur bio a été franchi en 2019. Le nombre d'exploitations certifiées en bio n'a cessé lui aussi d'augmenter ces dernières années passant de 3 404 en 2009 à 10 663 dix ans plus tard. Si on le ramène à la surface agricole cultivée en bio (503 026 ha) la surface moyenne d'une exploitation bio en Occitanie est légèrement supérieure à 47 hectares. 

Les 13 départements d'Occitanie progressent mais la palme d'or du bio revient donc au Gers.

Le bonheur bio est dans le pré du Gers

C'est là où on retrouve les surfaces en bio les plus importantes (91 800 ha), devant l’Aveyron (70 000 ha), et l’Aude, (52 500 ha). Les Hautes Pyrénées sont bon dernier (9 207 ha). Le Gers est aussi le premier département français pour le nombre de producteurs bio et l’Hérault est le troisième. Les Pyrénées Orientales sont le premier département français pour la part de la bio dans la Surface Agricole Utile totale (34 %).

La France se classe au 3ème rang européen en terme de surface bio, derrière l'Espagne et l'Italie. Comment se répartit la production de produits bio (viandes, fruits, légumes) en Occitanie ? 

La production de viande bio en Occitanie

L’élevage d’Occitanie continue de progresser, mais la croissance des cheptels s’est ralentie. Le secteur bovin se porte bien, le nombre d’élevages a augmenté de 8 % entre 2018 et 2019 pour atteindre 1 312 structures et 49 224 vaches en 2019. L’Aveyron, l’Ariège, le Gers et la Lozère sont les départements ayant le plus d’exploitations, rassemblant à eux 4 plus de la moitié du total des troupeaux de la région.

L'Occitanie représente 5 % du cheptel bio national. Ce n'est pas dans la filière bovine que le bio est le plus rémunateur. Paradoxalement, c'est pour les porcs que la différence de rémunération entre le bio et le non-bio est la plus importante. Mais c'est pourtant le secteur qui fait le moins d'adeptes du bio. Il y a tout à peine 1000 truies bio en Occitanie (en 2019) et seulement 133 exploitations. 

C'est les ovins qui arrivent en seconde position de l'élévage de viande en Occitanie. Le nombre reste relativement stable mais 800 exploitations sont certifiées bio. Les brebis bio occitanes représentent 10,3 % du cheptel bio national soit une proportion deux fois importante que celle représentée par les vaches. Même stabilité pour les chèvres reparties sur 250 exploitations et qui représentent 12% du cheptel bio national.

L'Occitanie est aussi en position de force en ce qui concerne l'apiculture. Ce secteur compte 29 907 ruches, en diminution par rapport à 2018 (-12 %). Il y a 198 exploitations. L’apiculture bio occitane représente 14,4 % du rucher bio national. C'est l'ancienne région Midi-Pyrénées qui domine avec l'Ariège qui arrive en tête devant le Gard et le Gers.

Voici la répartition de ces productions de viandes département par département. Il vous suffit de cliquer sur l'onglet de celui qui vous intéresse. 

Vignes, fruits et légumes en Occitanie

Les surfaces bio d’Occitanie sont occupées principalement par les surfaces fourragères pour nourrir les animaux ou pour vendre. On trouve ensuite principalement des grandes cultures (2 fois moins de surface que les plantes fouragères), la viticulture (42 424 hectares), les fruits (9636 ha) et les légumes (3707 ha).


Voici donc les différentes surfaces :

sur les 13 départements d'Occitanie. 

Où achètetons les produits bio en France ?

L'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique (l'Agence Bio) révèle que 15% des consommateurs de bio le sont devenus depuis moins d'un an et donc depuis le premier confinement. En moyenne, un français a consommé 178 euros de produits bio en 2019, soit deux fois plus qu’en 2015.

La production du bio en France a doublé en 5 ans. Mais elle ne couvre toujours pas la demande : 31 % des produits bio consommés en France sont importés. En ce qui concerne les achats, les grandes surfaces sont devenues la principale source d'approvisionnement. Plus de la moitié des produits bio s'achètent dans ce type de commerce.

A l’issue des Etats généraux de l’alimentation voulus par Emmanuel Macron en 2018, un plan baptisé "Ambition bio 2022" a été dévoilé. Il prévoit que 15 % de la surface agricole utile devrait être convertie à l’agriculture biologique d'ici 2022.  Autre engagement :  20 % de produits bio dans les assiettes de la restauration collective à la même échéance. Des objectifs qui semblent aujourd'hui trop ambitieux pour être atteints. Malgré les efforts de l'Occitanie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire