INFOGRAPHIES. 14 décès en quatre jours, l'épidémie de COVID-19 repart en Occitanie

Ce sont désormais neuf des treize départements de l'Occitanie qui sont en zone de circulation active du coronavirus. Les derniers chiffres communiqués par l'ARS font état de 14 décès, 12 hospitalisations supplémentaires et 18 personnes admises en réanimation en seulement 4 jours.

© CHU Toulouse
L'utilisation du terme "deuxième vague" pour qualifier la reprise de l'épidémie reste controversée. Quoiqu'il en soit, les chiffres communiqués par l'ARS et Santé publique France sont au rouge. Taux de positivité, taux d'incidence ou nombre d'hospitalisations, les données chiffrées sont à la hausse et semblent même ces derniers jours progresser de manière plus rapide. 

Neuf départements en circulation active du virus

Le virus est bien présent dans la région Occitanie. Depuis le 21 septembre, neuf départements du territoire ont été placés en zone rouge (ZCA, zone de circulation active du virus). Le Lot, la Lozère, les Hautes-Pyrénées et l'Ariège restent encore en vulnérabilité modérée, tandis que l'Aveyron, le Tarn-et-Garonne, le Gers, le Tarn, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Hérault, le Gard.

Tous les marqueurs de l'épidémie en constante augmentation

L'état des lieux communiqué le 22 septembre par l'ARS (Agence régionale de la santé) est sans équivoque. Depuis plusieurs semaines, l'épidémie repart à la hausse et semble ces derniers jours gagner un peu plus de terrain. Comme le montre le graphique ci-dessous, le nombre d'hospitalisations augmente (43 personnes ont intégré un service COVID entre le 15 et le 22 septembre). Les 4 derniers jours, on déplore 14 décès supplémentaires en grande partie dans l'EHPAD la Rossignole dans l'Aveyron.
Même constat du côté des services réanimation qui voient arriver de plus en plus de patients.
 

7055 personnes testées positives depuis le 15 septembre

Le taux de positivité, c'est-à-dire le nombre de personnes positives au SARS-CoV-2 après qu'elles aient effectué un test augmente. Le ratio est passé de 4,7% à 5,5% en une semaine. Plus de 100 000 tests sont effectués dans les drive et les laboratoires de la région chaque semaine.

La progression du taux d'incidence est aussi inquiétante

On voit sur la courbe la progression de cet indicateur. 
Il permet de mesurer sur une base de 10 000 personnes le nombre de personnes infectées.
La Haute-Garonne enregistre la progression la plus forte. Mais aucun des treize départements n'est épargné par cette hausse. Seul le Lot affiche encore un taux inférieur à 50 pour 10 000.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société