Retour en vidéos sur les Inondations dans les Pyrénées-orientales, l'Aude et l'Hérault

Béziers et ses alentours inondés - 23.10.19 / © SDIS34
Béziers et ses alentours inondés - 23.10.19 / © SDIS34

Si l'intensité de ce premier épisode méditerranéen de la saison n'est pas comparable avec celui ayant provoqué la mort de 15 personnes dans l'Aude en octobre 2018, il a été très virulent à certains endroits. 

Par Olivier Le Creurer

Il était annoncé depuis plusieurs jours et les météorologues ne se sont pas trompés. Les pyrénées-orientales, l'Aude et l'Hérault ont vécu le premier épisode méditerranéen de la saison, ce mercredi 23 octobre.

Tout a commencé mardi en fin d'après-midi. par mesure de précaution, deux campings de Sigean était évacués à titre préventif. Les quelque 150 résidents étaient mis à l'abri. Pas question de prendre de risque et de revivre le dramatique sort du camping de Lamalou-les-bains en 2014 (4 morts).

La ligne d'orages est remontée de la Catalogne vers l'Occitanie. Dès mardi soir, la région de Cambrils, au sud de Tarragone.

Une mini-tornade à Perpignan


Sans surprise, mercredi matin, dans les Pyrénées-Orientales, un véritable déluge s'est abattu notamment sur la côte Vermeille, avec un phénomène de mini-tornade à Perpignan.  Il n'y a pas de victime mais de nombreux dégâts matériels. "Le plafond s'est soulevé et les portes se sont dégondées puis sont tombées au sol. La baie-vitrée du salon a explosé bien que les volets soient fermés. C'était une sensation incroyable" explique une sinistrée. 

Dans tout le quartier, des tuiles se sont envolées, les toits sont endommagés et des cabanons sont couchés au sol. Il n'y a aucun blessé mais 10 personnes ont dû être relogées suite à cette tornade, selon la préfecture et le COGIC.
 


Dans les pyrénées-orientales, de nombreuses routes sont coupées. Toutes les zones du département sont concernées par l’épisode méditerranéen. Toutefois, le littoral et notamment la Côte Vermeille, les Albères, Les Aspres, le Vallespir et la plaine du Roussillon sont les plus impactés.
Coulée de boue entre Prats de Mollo et la Preste (66) / © DR
Coulée de boue entre Prats de Mollo et la Preste (66) / © DR

A 7h, les pompiers étaient déjà intervenus 80 fois notamment pour des évacuations de personnes en raison d’infiltrations d’eau par les toitures à Port Vendres, Tresserre et Argelès-sur-mer où le quartier bas d’Argelès est inondé. 

Coulée de boue à Argelès-sur-mer

La Massane, l'un des 9 cours d'eau de la commune, est sorti de son lit provoquant des coulées de boue. C'est tout un quartier de riverains qui a été inondé. Depuis l'aube, ils ont nettoyé leurs garages et leurs locaux. Certains sont confrontés à la 3ème inondation de ce type en 20 ans. Une salle communale a été mise à disposition d'éventuels sinistrés. Cette fois-ci, une seule voiture a été emportée par les eaux. On en comptait 200 en 2014. Pour le maire, Antoine Parra, Antoine Parra, le système d'alerte a plutôt bien fonctionné. 

A Cerbère, deux voitures ont été emportées par les eaux à Cerbère. Il n'y a pas de victime, elles étaient inoccupées.
Deux voitures emportées par les eaux à Cerbère (66). Pas de victime, elles étaient inoccupées. / © Jean-Claude Portella
Deux voitures emportées par les eaux à Cerbère (66). Pas de victime, elles étaient inoccupées. / © Jean-Claude Portella

Les pyrénées-orientales est le 1er département à sortir de l'alerte orange dès la fin de matinée. Selon le préfet, Philippe Chopin, "il n'y a pas eu de problèmes majeurs dans le département malgré un cumul de précipitations important sur la durée de l'épisode (200 à 250 mm dans les secteurs des Albères ; de la Côte Vermeille ainsi que le Vallespir et le Conflent).

Il n'y a pas eu de problèmes majeurs (Philippe Chopin, préfet des Pyrénées-orientales)


En effet, outre l’absence de victime, les dégâts constatés se limitent à des toitures endommagées (à Perpignan, Le Boulou, Tresserre), des arbres ou des branches d’arbres abattus ou cassés, quelques maisons inondées et des routes départementales et communales temporairement coupées par la montée des eaux, des coulées de boue ou de petits éboulements. Aucune coupure de réseaux d’eau ou d’électricité n’a été signalé".

Record à Leucate


Les intempéries se déplacent vers l'Est. L'Aude, encore traumatisé par les inondations meutrières d'octobre 2018 (15 morts), retient son souffle. Sur le narbonnais, on observe un cumul de précipitations de 180mm et de 95mm sur la Haute Vallée. La préfecture indique un risque de réaction rapide des bassins de la Salz, Rebenty, le Lauquet et la Cesse en raison des fortes pluies. 600 pompiers sont mobilisés.

Pas de dégâts conséquents, beaucoup de nettoyage à prévoir (coulée de boue, fossés pleins, arbres ou branches à terre...) (Conseil départemental de l'Aude)


A Leucate, il est tombé 175,4 mm d'eau au m2 en 24h. Cela semble être un record pour cette "jeune" station (2000). Il n'y a qu'un seul mois où il est tombé plus de 150mm, c'est en Octobre 2018 mais c'était en deux gros épisodes. Des routes et des caves sont effectivement inondées dan si l'Aude mais la situation va rester sous contrôle toute la journée. "Pas de dégâts conséquents, beaucoup de nettoyage à prévoir (coulée de boue, fossés pleins, arbres ou branches à terre...)," indique à la mi-journée le conseil départemental. 
 

Béziers : 1000 personnes évacuées

Le département de l'Hérault est celui qui a été le plus impacté. Béziers a connu un record de pluie: 310 mm d'eau au m2 en 24 heures, du jamais-vu depuis 1969. L'équivalent de deux mois de pluie se sont abattus sur ce secteur en seulement quelques heures, ce qui représente la moitié des précipitations enregistrées habituellement sur une année. 

Les pompiers de l'Hérault ont réalisé 61 sauvetages ou mises en sécurité dont 7 hélitreuillages depuis ce matin sur cette zone. Au total dans le Biterrois, 1000 personnes ont été évacuées. Un mur de soutènement du lycée Henri-IV s’est effondré sur le trottoir du boulevard d’Angleterre et près de la gare des voitures submergées par les eaux ont été abandonnées. 
 
 

Les résidents de deux lotissements secourus à Villeneuve-lès-Béziers

Mais c'est la commune de Villeneuve-lès-Béziers, située au nord de Pézenas, qui a été le plus impactée par ce phénomène d'intenses pluies. Ce matin aux alentours de 10h, un mur qui forme le canal du midi a cédé provoquant l’inondation de deux quartiers situés au nord de cette commune. Au total entre 80 et 100 personnes ont déjà été évacuées par bateau et camion. 50 autres évacuations sont en cours. Les habitants "frigorifiés et choqués" sont évacués directement vers la mairie où ils sont pris en charge par les secours.
 


Dans l'Hérault, 650 sapeurs-pompiers, 2 hélicoptères, 8 unités de secours nautiques, 400 gendarmes et 400 policiers sont mobilisés pour assurer la protection des personnes et des biens.


Une femme de 78 ans emportée à Cazouls d'Hérault


A Cazouls d'Hérault, au nord de Pézenas, une femme de 78 ans a été emportée par le boyne, affluent de l'Hérault. Retrouvée, les secours lui ont prodigué un massage cardiaque et transportée vers le centre hospitalier Lapeyronnie. Son pronostic vital est engagé. 

Montpellier a également été impactée par les inondations mais à un degré moindre.

Sur le bord, à Valras, il y avait les curieux et ceux qui travaillaient:

Dans le Gard, les intempéries ont générés une dizaine d’interventions non urgentes de type bâchage ou épuisement. Pas de dégâts importants ni de sauvetages effectués selon les sapeurs pompiers.

Jet ski et glisse à Béziers


Un peu d'humour pour terminer ce tour d'horizon avec à Béziers, certains ont uliser un jet ski ou se sont faits tracter derrière une voiture...




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus