Une nouvelle ligne de production chez Bosch à Rodez après l'accord de performance de 2013

© Philippe Voisin / France 3 Midi-Pyrénées
© Philippe Voisin / France 3 Midi-Pyrénées

Comme prévu dans l'accord de performance de 2013, le groupe Bosch a investi dans une nouvelle ligne de production d'injecteurs diesel à Rodez. Un investissement prévu contre des efforts des salariés en matière d'emploi et de payes.

Par Véronique Haudebourg

Promesses tenues chez Bosch à Onet-le château. En échange d'efforts de la part des salariés, la direction allemande du groupe a investi sur le site et inauguré ce vendredi une nouvelle ligne de production. Des common rail, des sytèmes à injection, d'un nouveau genre sont fabriqués en Aveyron. Un savoir-faire qui requiert la production de pièces nécessitant une précision au micron près.

En 2013, un accord de performance prévoyait de nouveaux investissements du groupe Bosch à Onet-le-château en échange d'un plan d'économie. 112 départs en pré-retraite ont eu lieu. Un accord obtenu après un mouvement de grève des salariés lorsque la direction a annoncé 117 suppressions de postes. Par ailleurs, les salariés ont accepté de modérer leurs augmentation de salaires (seulement 0.6% cette année) et la mise en place d'un compteur temps pluriannuel permettant d'ajuster les ressources de l'usine aux fluctuations du march

L'objectif affiché était de permettre 9,2 millions d'économies sur le site, à la demande de la direction allemande du groupe. En échange, le groupe Bosch avait promis d'investir plus de 29 millions d'euros pour permettre à l'usine de fabriquer un nouveau type d'injecteur, investissement qui doit assurer l'avenir du site aveyronnais jusqu'en 2018.

Actuellement, 1515 salariés travaillent chez Bosch à Onet-le-château, ainsi qu'une centaine d'intérimaires. C'est le premier employeur privé de l'Aveyron. Bosch est le plus gros employeur allemand en France avec 6534 salariés.




Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus