Lot : la demeure d'André Breton à Saint-Cirq-Lapopie labellisée "Maison des illustres"

Le Ministère de la culture vient de labelliser "Maison des illustres" la demeure que possédait André Breton à Saint-Cirq-Lapopie, dans le Lot. La plus ancienne bâtisse du village a accueilli durant quinze ans le poète et écrivain surréaliste, ainsi que d'innombrables artistes. 

Quand André Breton découvre le village de Saint-Cirq-Lapopie, en 1950, il tombe littéralement sous le charme. « C’est au terme de la promenade en voiture qui consacrait, en juin 1950, l’ouverture de la 1ère Route mondiale –seule route de l’espoir- que Saint-Cirq embrasé aux feux de Bengal m’est apparue –comme une rose impossible dans la nuit". 

Le poète et écrivain surréaliste s'entiche également de la plus ancienne bâtisse de la commune, l'ancienne auberge des mariniers qui fut aussi la maison du peintre Henri Martin. Il l'acquiert en 1951. 

A partir de cette date, il y passe tous ses étés, jusqu'à sa mort en 1966. Et le village remarquable voit passer les artistes les plus célèbres du moment : Max Ernst, Pablo Picasso, Picabia, Dali, Miro et tant d'autres... André Breton l'appelait son "bureau des rêves"...

Après la mort de sa femme Elisa, la maison est transmise à leur fille. Laquelle la revend à un couple d'artistes. 
En 2015, elle est à vendre et après tergiversations, la commune s'en porte acquéreur

Le Ministère de la culture vient de lui accorder le label "Maison des illustres", créé en 2011 pour distinguer des lieux dont la vocation est de conserver et transmettre la mémoire de femmes et d'hommes qui se sont illustrés dans l'histoire politique, sociale et culturelle de la France.

La mairie envisage d'y réaliser d'importants travaux afin d'y créer un pôle culturel dédié au surréalisme dans le respect du lieu. 

Voir le reportage d'Eric Marlot et Jean-Pierre Jauze, de France 3 Quercy-Rouergue :