Lot : l'appel au secours d'une directrice d'EHPAD pour remplacer le personnel positif à la Covid-19

Alors que la moitié des résidents avaient été vaccinés contre la Covid-19, un cluster avait été détecté le 8 avril dernier dans l'EHPAD de Luzech, dans le Lot. Face au manque de personnels soignants, la directrice de l'établissement lance d'urgence un appel à candidature.

Un cluster a été détecté alors que la moitié des résidents est vacciné contre la Covid-19.
Un cluster a été détecté alors que la moitié des résidents est vacciné contre la Covid-19. © LUDOVIC MARIN / AFP

C'est un appel à l'aide. La directrice de l'EHPAD Les Logis de l'Impernal de Luzech (Lot) ouvre les candidatures aux infirmiers et aide-soignants. Pour cause : plus de deux soignants sur cinq ont été testés positifs à la Covid-19. Le manque de personnel est criant.

Le 8 avril dernier, un cluster avait été détecté dans l'établissement. "71% des résidents et 41% des agents sont actuellement positifs à la Covid", rapporte Christine Larnaudie, directrice de l'EHPAD. Ce, alors que la moitié des résidents avaient été vaccinés contre la Covid-19. Une personne, non vaccinée, est décédée du virus. C’est un nouveau résident, testé négatif à son arrivée, qui aurait transmis le virus pendant sa période d’incubation. Le besoin de renfort est "urgent".

Nos résidents sont tous actuellement fatigués, apathiques. Leur environnement de déplacement s'est considérablement réduit : ils mangent seuls dans leur chambre.

Christine Larnaudie, directrice du centre communal d'actions sociales de Luzech

La réserve nationale sanitaire alertée

Des personnels volontaires sont déjà venus renforcer les effectifs de l'établissement. Selon l'Agence régionale de santé, des infirmiers libéraux et médecins généralistes ont été mobilisés. La réserve nationale sanitaire a été alertée, sans retour pour le moment. "On est en attente d’une proposition de mobilisation. Mais c'est compliqué puisque tous les établissements en France touchés connaissent des difficultés RH. La demande est forte. Donc on essaye de trouver des solutions locales en priorité", précise l'ARS.

Pour Claude Miquel, parent d'un des résidents, cet épisode est difficile à vivre. " Il y a un problème évident de personnel dans ces établissements et dans les établissements hospitaliers en général". Il aimerait voir tous les membres du personnel soignant vaccinés, "pour protéger tout le monde et rester présents auprès des résidents".

Fin de cluster

Alors que l'ARS annonce que "quelques jours difficiles" sont encore à passer, un dernier dépistage a révelé un nouveau cas positif dans l'établissement de Luzech. "On voit qu'on est sur une fin de cluster", indique l'ARS.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19