Lot : un militant anti OGM convoqué à la gendarmerie pour le fauchage de tournesols transgéniques

Une soixantaine de militants anti OGM se sont retrouvés ce mercredi devant la gendarmerie de St Géry, dans le Lot. Un rassemblement pour soutenir, Pierre Dufour, convoqué suite à un fauchage de tounesols transgéniques, en 2018 dans l'Aveyron.

Une soixantaine de militants anti-OGM sont venus soutenir Pierre Dufour convoqué dans une gendarmerie du Lot pour le fauchage de tournesols transgéniques
Une soixantaine de militants anti-OGM sont venus soutenir Pierre Dufour convoqué dans une gendarmerie du Lot pour le fauchage de tournesols transgéniques © E.Marlot/FTV
Les militants anti-OGM n'ont pas dit leurs derniers mots.
Une soixantaine de personnes sont venues soutenir Pierre Dufour ce mercredi devant la gendarmerie de St-Géry dans le Lot.
Le faucheur volontaire était convoqué pour la destruction d'une parcelle de tournesols transgéniques, en 2018 dans le département de l'Aveyron.
 

L'action avait été revendiquée puisque à la suite de cette destruction, la plupart des faucheurs avaient laissé leur nom au tribunal, pour être convoqués par la justice. Leur objectif est d'avoir un procès public pour expliquer leurs positions.
Au total, 58 faucheurs doivent être convoqués, dont 9 Lotois. 

Pierre Dufour a refusé de répondre aux questions des gendarmes. Il a également refusé un prélèvement d'ADN.

Les faucheurs volontaires ne sont pas des criminels mais des lanceurs d'alerte, a-t-il expliqué à l'équipe de France 3 Occitanie.


Il a également confirmé que l'objectif de ce fauchage est "d'aller devant un juge pour médiatiser l'action".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société ogm agriculture économie agro-alimentaire