Lozère : on revote pour trois élections municipales partielles ce dimanche

En Lozère, les habitants de Marvejols, de St-Étienne-Vallée-Française et de Monts-Verts vont devoir voter à nouveau pour élire leur maire, ce dimanche 5 septembre.

Après les élections municipales de 2020, trois communes de Lozère vont devoir faire passer à nouveau leurs administrés dans l'isoloir. Marvejols, Saint-Étienne-Vallée-Française et Monts-Verts sont des communes qui ont enduré des démissions au sein de leur Conseil municipal. La préfète de Lozère a donc fixé les dates des deux tours de ces élections partielles ces dimanche 5 septembre et 12 septembre 2021. 

Les habitants de Marvejols et de Saint-Étienne-Vallée-Française découvriront leur nouveau maire lors du premier Conseil municipal de leur commune, à l'issue du vote des conseillers fraîchement élus.

 

MARVEJOLS

Pour la commune de Marvejols, ce sont 27 conseillers municipaux et 15 conseillers communautaires qui vont être choisis lors de ces deux tours d'élections.
Pour rappel, l'élection de Patricia Brémond lors des municipales de mars 2020 avait été annulée par le Conseil d'État jeudi 22 avril dernier.  L'opposante Monique Gaudin de Lagrange avait contesté l'élection de la nouvelle édile auprès du tribunal administratif de Nîmes en raison d'une erreur qui concernait son lieu de résidence. En effet, les magistrats avaient considéré que le nouveau maire n’avait pas justifié d’un logement dûment déclaré dans la commune. 
Par la suite, 14 conseillers municipaux de la liste de Patricia Bremond ont donc adressé leur démission. Comme le Conseil municipal a perdu plus d’un tiers de ses membres, il était nécessaire d’organiser une nouvelle élection.

Les conseillers municipaux sont élus au scrutin de liste à deux tours, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l’ordre de présentation.
Les conseillers communautaires sont également élus par fléchage, selon le même mode de scrutin et par le même vote que les conseillers municipaux.

Deux listes en présence pour ce scrutin :

 

 

SAINT-ÉTIENNE-VALLÉE-FRANÇAISE

À Saint-Étienne-Vallée-Française, 15 sièges sont à pourvoir.

Cette nouvelle élection dans la commune cévenole fait suite à la démission collective du Conseil municipal. Car la municipalité s’était divisée entre partisans du maire Patrick Berno, et ses opposants qui réclamaient sa seule démission. La commune était devenue ingérable. Le 7 juin, la mairie avait même été cadenassée empêchant les habitants de s’y rendre.

Dans les communes de moins de 1000 habitants, le scrutin est majoritaire, plurinominal, à deux tours. Les candidats peuvent présenter une candidature isolée ou groupée. En cas de candidature groupée, un même bulletin de vote comprend les noms de plusieurs candidats. Les électeurs ont la possibilité de rayer des noms. Dans tous les cas, les suffrages sont comptabilisés individuellement pour chaque candidat. Obtiennent un siège au Conseil municipal au premier tour, les candidats remplissant une double condition : avoir obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et avoir recueilli au moins un quart des électeurs inscrits. S’il reste des sièges à pourvoir, un second tour est organisé. 


Trois listes en présence pour ce scrutin :

 


LES MONTS-VERTS

Avec ses 354 habitants, la commune des Monts-verts située en haute Lozère, vivra également un dimanche d’élection municipale partielle. Ses électeurs sont invités à se rendre aux urnes pour élire quatre conseillers municipaux.
En effet, le 18 juin dernier, quatre conseillers avait démissionné.

Pour ces quatre sièges à pourvoir, il y a quatre candidats : 

 

 

Pour toutes ces trois communes, s'il est nécessaire d'y recourir, le deuxième tour de scrutin aura lieu le dimanche 12 septembre 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cévennes élections politique société ruralité justice