INSOLITE. "Non ce jeune vautour fauve ne finira pas en nuggets", le bébé rapace bagué avec le code KFC a eu chaud

Avant d'être un oiseau majestueux et de voler au-dessus des Grands Causses de la Lozère, l'oisillon vautour doit passer par l'opération de baguage avant ses deux mois. On lui affecte alors un code personnel, une bague de référence et d'immatriculation avec trois lettres. Ce bébé vautour du Parc national des Cévennes est baptisé KFC. Un comble pour un volatile.

Probablement que ce jeune vautour des Cévennes ne connaît pas la célèbre chaîne de restauration rapide américaine KFC, pour Kentucky Fried Chicken.

Il n'est pas né dans le Kentucky ou à proximité des Appalaches et de Louisville, n'est pas un poulet et comme le précise le Parc des Cévennes, il ne finira pas en nuggets. Mais pour un volatile avoir comme matricule, KFC, cela peut être traumatisant.

Nous n'avons pas créé un partenariat avec une célèbre chaîne de fastfood et ce jeune vautour fauve ne finira pas en nuggets...

Parc national des Cévennes.

Les oisillons bagués avant l'âge de deux mois

C'est le rituel du printemps et du mois de mai. Les jeunes vautours nés dans l'année sont recensés et identifiés pour permettre de suivre leur évolution.

Ils sont bagués lorsqu'ils sont âgés de 45 à 60 jours, pour que l'intervention ait le moins d'impact pour l'oisillon. Plus jeune, il y a un risque de prédation pendant l'absence des parents, plus vieux, l'animal peut tout simplement s'envoler à l'approche des bénévoles de la LPO, la Ligue pour la protection des oiseaux.

Ce poussin "KFC", bagué début mai, est âgé d'un mois et demi.

Un code à trois lettres

Le code inscrit sur la bague est constitué de trois lettres qui se succèdent de façon alphabétique (AAA, AAB, ....., KFA, KFB, KFC, ...) au fil du temps. Il n'y avait au départ que deux lettres, mais maintenant il y en a trois car le nombre de vautours fauves a beaucoup progressé.

En 2021, 816 couples nicheurs peuplaient le parc de la Lozère. Ils étaient estimés à 905 couples en 2023.

S'ajoutent, deux couples de vautours percnoptères, 28 couples de vautours moines et 11 spécimens de gypaètes barbus. Eux, plus rares, sont tous bagués systématiquement.

Le vautour fauve, une espèce emblématique du ciel des Grands Causses

Disparu des Causses dans les années 1940, le vautour fauve a fait l’objet d'un projet de réintroduction à l’initiative du Fonds d’Intervention pour les Rapaces et du Parc national des Cévennes, dans les années 70. Avec les premières réintroductions en 1981.

Depuis, la population de vautours fauves n’a cessé de croître.

Le baguage des jeunes vautours fauves se fait tous les ans. 30 à 50 oisillons sont ainsi identifiés chaque année. Cette opération est aussi l'occasion de faire des prélèvements de plumes pour faire le sexage des oiseaux.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité