Orage et grêle : Quand les éléments se déchaînent sur Saint-Amans en Lozère

Publié le Mis à jour le
Écrit par OLC avec A. Duffaud

Des grêlons, de 5 à 8 cm de diamètre, ont ravagé le village de Saint-Amans, au nord de Mende, en Lozère jeudi soir. Des images impressionnantes comme celles de l'orage qui a précédé.
 

"Ils sont tombés partout: la voiture, la toiture, le potager, les arbres, tout a été hachés. Il y a 80 impacts de grêle sur le capot et une trentaine sur le pare brise," précise Vincent Tardieu, habitant le village.

80 impacts de grêle sur le capot et une trentaine sur le pare brise



L’orage a éclaté jeudi 2 août, aux alentours de 16h30. Et pendant près de 40 minutes, des grêlons se sont abattus sur les toitures des exploitations agricoles et des maisons.

  

De la taille d'un oeuf



"La toiture du garage est complètement transpercée par des grêlons qui avaient à peu près la taille d'un oeuf pendant les 5-6 premières minutes et puis après à peu près de la taille d'une balle de golf mais ça suffisait pour faire suffisamment d’impact pour faire des dégâts", explique Gilles Begue.



Les fenêtres de toit ont aussi été impactées. Celles de l’école communale sont en cours de réparation. Mais ces frais ne seront pas pris en charge par les services de l’Etat. Chacun va donc devoir se justifier auprès de son assurance. En espérant que les remboursements ne se fassent pas trop attendre.

 
Des grêlons, de 5 à 8 cm de diamètre, ont ravagé le village de Saint Amans, au nord de Mende, en Lozère jeudi soir. 


Trois autres départements (Gers, Lot et Aveyron) d'Occitanie sont désormais en alerte orange pour la canicule. Ils rejoignent les 7 départements déjà en vigilance. Seuls les Hautes-Pyrénées, l'Ariège et la Lozère passent au niveau jaune. 66 départements sont concernés par la forte chaleur durable.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité