Inondations de septembre : Montpellier, Nîmes et des dizaines de communes en état de catastrophe naturelle

Après les inondations et coulées de boue qui sont survenues en Occitanie durant la première quinzaine du mois de septembre, Montpellier, Nîmes et des dizaines d'autres communes de la région Occitanie ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, ce dimanche 26 septembre.

Le 14 septembre dernier, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé la reconnaissance rapide de l'état de catatstrophe naturelle après les inondations qui ont eu lieu dans le Gard. Dix jours plus tard, la commission interministérielle s'est réunie et a reconnu, ce dimanche 26 septembre, de nombreuses communes d'Occitanie en état de catastrophe naturelles : certaines comme Montpellier après les inondations du 3 septembre, des communes de l'Aude après des inondations du 8 au 10 septembre ainsi que des communes du Gard et du Lot après les inondations du 14 au 16 septembre. Le ministre de l'Intérieur a déclaré sur Twitter que l'Etat était "au rendez-vous".

Seul le gouvernement est habilité à reconnaître cette situation. Un arrêté ministériel qui permet aux victimes d’être indemnisées. Sur le journal officiel de ce dimanche 26 septembre 2021, il est mentionné que "l’état de catastrophe naturelle constaté par arrêté peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles".

Les victimes disposent "d'un délai maximum de 10 jours pour déclarer votre sinistre à votre assurance, à partir de la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle au Journal officiel". Elles doivent "faire une liste précise des dommages subis et des biens perdus ou endommagés", photos et factures à l'appui.

Les communes de l'Aude concernées

Alaigne, Belvèze-du-Razès, Brugairolles, Conques-sur-Orbiel, Donazac, Gaja-et-Villedieu, Laraguel, Loupia, Malviès, Pauligne, Pomy, Routier, Saint-Couat-d'Aude, Véraza, Villelongue-d'Aude.

Les communes du Gard concernées

Aigues-Vives, Aimargues, Aubais, Aubord, Beauvoisin, Bernis, Boissières, Bouillargues, Brouzet-les-Quissac, Cailar (Le), Caissargues, Calvisson, Cannes-et-Clairan, Carnas, Caveirac, Clarensac, Codognan, Congénies, Corconne, Crespian, Fontanès, Gailhan, Gallargues-le-Montueux, Générac, Junas, Langlade, Lecques, Liouc, Manduel, Milhaud, Mus, Nages-et-Solorgues, Nîmes, Orthoux-Sérignac-Quilhan, Quissac, Redessan, Saint-Côme-et-Maruéjols, Saint-Dionisy, Sardan, Sauve, Sommières, Souvignargues, Uchaud, Vauvert, Vergèze, Vestric-et-Candiac, Vic-le-Fesq et Villeneuve-lès-Avignon.

La commune du Gers concernée (inondations du 26 juin)

Biran.

Les communes de l'Hérault concernées

Lattes, Mauguio et Montpellier.

Les communes du Lot concernées

Assier, Beauregard, Cajarc, Calvignac, Carayac, Concots, Lalbenque, Lauzès, Limogne-en-Quercy et Pern.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries économie