Pyrénées : il y a 20 ans, l'ourse Melba abattue par un chasseur

Melba lors de son lâcher en 1996 / © M. Labonne / MaxPPP
Melba lors de son lâcher en 1996 / © M. Labonne / MaxPPP

Alors que la tension est au maximum, en Ariège notamment, après les dégâts des ours sur les troupeaux cet été, ce 27 septembre est marqué par le 20ème anniversaire de la mort de Melba, une ourse slovène abattue par un chasseur en 1997. 

Par Fabrice Valery

Melba n'aura vécu qu'un an dans les Pyrénées. Capturée en Slovénie, elle avait été relâchée dans nos montagnes, près de Melles en Haute-Garonne, en 1996. L'ourse était alors pleine. Elle va donner naissance à des oursons et en septembre 1997, tout va basculer. 

Le 27 septembre 1997, vers 10 heures du matin, un chasseur de sanglier se retrouve face à l'ourse et à ses deux petits sur la commune de Bezins-Garraux (Haute-Garonne). Le jeune homme racontera qu'il a pris peur, que l'ourse l'a chargé. Il ouvre le feu. Melba est abattue d'une balle dans la tête.

L'autopsie de l'animal, le témoignage du chasseur, les études balistiques menées par l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT) et l'enquête menée par la gendarmerie, conduiront à la conclusion que le chasseur, qui a ouvert le feu à 3 mètres de l'animal, était en légitime défense.

EN VIDEO / retour sur la mort de Melba avec Laurent Dubois
Il y a 20ans la mort de l'ourse Melba
L'ourse a été abattue par un chasseur le 27 septembre 1997

Vingt ans plus tard, la mort de Melba est un lointain souvenir. En 2004, dans le Béarn, c'est l'ourse Cannelle qui est abattue par un chasseur. Cannelle était la dernière ourse de souche pyrénéenne. L'affaire fera grand bruit notamment les suites judiciaires pour le chasseur béarnais. Les deux femelles ont été naturalisées et sont conservées par le Muséum de Toulouse.

Au fil des ans, la population des ours, malgré ses morts par armes, a progressé dans les Pyrénées centrales, particulièrement en Ariège. C'est là que la tension est la plus vive actuellement.

Après des dérochements de troupeaux, causant la mort de plusieurs centaines de brebis, les éleveurs et les anti-ours se mobilisent. Un incident a opposé des agents de l'Etat et des éleveurs. Et puis, il y a eu cette vidéo diffusée à la fin de l'été où des hommes cagoulés appellent à la réouverture de la chasse à l'ours. Canular ou vraie menace ? Une enquête a été ouverte par la procureure de Foix.
Dans une video, des hommes masqués et armés menacent de rouvrir la chasse à l'ours en Ariège

En réponse, une vidéo humoriste a été diffusée quelques jours plus tard, singeant la première et défendant, avec force ours en peluche, la présence des plantigrades en Ariège. 

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus