La station de ski nordique du Capcir a triplé sa fréquentation en décembre

Publié le
Écrit par Isabelle Bris
Le Canigou vu du col de la Llose, dans les Pyrénées-Orientales. Malgré la réouverture des pistes de ski alpin cet hiver, bon nombre de familles ont choisi de goûter aux joies de la neige autrement, avec des vacances de Noël sans remonte-pente, dans le Capcir.
Le Canigou vu du col de la Llose, dans les Pyrénées-Orientales. Malgré la réouverture des pistes de ski alpin cet hiver, bon nombre de familles ont choisi de goûter aux joies de la neige autrement, avec des vacances de Noël sans remonte-pente, dans le Capcir. © Station Nordique du Capcir

De la neige, du soleil et du monde à gogo! Depuis début décembre, c'est l'euphorie à la station nordique du Capcir (pyrénées-orientales). Dépourvue de remonte-pentes comme de canons à neige, cette station, seule ouverte l'hiver dernier, a vu sa fréquentation s'envoler malgré la concurrence des stations de ski alpin.

Trois fois plus de skieurs en décembre que l’an dernier, un chiffre d’affaires qui augmente de 180 %, ce fut Noël tout le mois de décembre pour la station nordique du Capcir ! 

Ses quatre domaines skiables destinés aux fondeurs et aux amoureux de grands espaces ont fait le plein depuis les grosses chutes de neige survenues début décembre.

L'enneigement est exceptionnel cette année ! Voilà bien dix ans que l'on n'avait pas vu autant de neige en cette période sur cet espace cent pour cent naturel.

Eugène Ramis,

chargé de la communication de la station nordique du Capcir

Cette station, qui ne possède aucun remonte-pente ni canon à neige, avait été la seule des neuf stations de sports d'hiver des neiges catalanes à pouvoir ouvrir l'an dernier, alors que toutes les stations de ski alpin étaient à l'arrêt à cause de l'épidémie de Covid.

L'hiver dernier, sa fréquentation fut satisfaisante selon les responsables de ce grand domaine géré par la communauté de communes des Pyrénées Catalanes, l'absence des Espagnols ayant été compensée par une nouvelle clientèle française. 

Une clientèle qui est donc revenue pour les vacances malgré la concurrence des stations de ski alpin, cette année. Cette autre manière d'aborder les joies du ski et de la neige autrement semble avoir fait des émules :  

"Les gens qui sont venus chez nous depuis début décembre et pendant les vacances de Noël sont, soit des skieurs qui ont découvert l’an dernier nos offres de ski de fond et de randonnées, soit des gens qui ne sont pas des habitués de la montagne, mais qui ont été attirés par la neige abondante " se réjouit Eugène Ramis.

"On a rarement eu autant de neige que cette année, à Noël !", renchérit Léonie qui travaille avec sa mère Dominique au refuge du col de Torn, situé à 1870 mètres d'altitude, au cœur du Parc régional des Pyrénées Orientales

Accessible en ski de fond ou en raquettes en moins de deux heures depuis le col de la Llose, ce refuge a lui aussi enregistré de bons résultats en terme de fréquentation jusqu'à présent. L'inquiétant redoux de ces derniers jours ne devrait pas trop endommager le manteau blanc du paysage:   

Il reste un bon stock de neige ! En plus cette année, c'est beaucoup plus simple et plus sympa car on peut à nouveau accueillir les gens à l’intérieur; l’année dernière, nous avions été obligés de faire de la vente à emporter. C'est compliqué dans un refuge !

Léonie,

refuge du col de Torn

Ce refuge ouvre aussi l'été, tout comme le restaurant de la station et son magasin de location de matériel. Depuis deux ans, la communauté de communes des Pyrénées Catalanes mise et investit dans les activités dites "quatre saisons" afin que les stations locales puissent travailler hors hiver, histoire de s'adapter au changement climatique qui met en danger l'économie de l'or blanc . 

Pour l'heure, la saison hivernale semble bien partie pour la station nordique car outre une forte fréquentation durant tout le mois de décembre, la semaine de Noël fut bien remplie, quand à celle du nouvel an, elle affichait complet. 

Des vacances de Noël "comme avant" 

Même scénario dans l'ensemble des stations de ski alpin des Pyrénées : de Peyragudes aux Angles et Font-Romeu, en passant par Piau Engaly, Grand Tourmalet, Luz Ardiden, Cauterets, Gourette  ou encore La Pierre Saint Martique, tout le monde a du baume au coeur en ce début d'année 2022. 

Toutes les stations N'PY du groupe Compagnie des Pyrénées comme celles des Neiges Catalanes ont fait le plein, avec une fréquentation en hausse aux vacances de Noël. Bref, des vacances comme avant la crise du Covid.

Aux Angles, l'une des principales stations catalanes, les conditions sont idéales en ce moment selon son directeur :

On a eu des conditions de rêve lors de ces vacances de Noël, très réussies grâce à la neige tombée début décembre ! Après un an de fermeture, les gens avaient envie de revenir tout comme les Espagnols. Nous sommes très contents, très satisfaits !

Jérôme Meunier

directeur de la station des Angles (P.O)

Car là aussi, la clientèle espagnole est revenue en masse. Elle est encore bien présente en cette première semaine de janvier 2022, grâce à la fête des Rois, qui leur octroie un jour férié, ce jeudi 6 janvier. 

Le pari de la diversification a également payé dans cette station de sports d'hiver gérée par une régie municipale. 

Les activités comme la luge sur monorail qui dévale 2000 mètres sur 430 mètres de dénivelé et le nouveau site de balnéo et SPA "ont très bien marché ainsi que tous les événements comme les concerts" souligne Jérôme Meunier.

Le ski ici, c’est fondamental, mais il faut savoir aussi proposer d'autres loisirs.

Jérôme Meunier,

directeur de la station des Angles

Seules restrictions liées à la situation sanitaire actuelle qui ont un peu douché l'enthousiasme général : l'annulation de feux d’artifice et de la parade de Noël et de la Saint Sylvestre.

Le festival Garosnow, prévu 7 et 8 janvier, a été reporté au mois de mars, car ces concerts de rock et de hip hop se déroulent debout en plein air, sur les pistes, et attirent en général plus de 1500 personnes.

La traces catalane, course de ski alpinisme, elle, en revanche, est maintenue le week-end prochain.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.