Cet article date de plus de 4 ans

Collioure et Banyuls : les vignes à l'abandon sont de plus en plus nombreuses

Le cru de Collioure et Banyuls, dans les Pyrénées-Orientales, est réputé, mais difficile à produire. Les pentes abruptes du terroir compliquent la tâche, aussi le nombre de vignes abandonnées se multiplie-t-il ces dernières années.
20 à 30 hectares de vignes se perdent chaque année.
20 à 30 hectares de vignes se perdent chaque année. © France 3 Occitanie
A 87 ans, René Vial passe encore du temps dans ses vignes, à Banyuls. Vigneron depuis toujours, le sort de son exploitation l’inquiète : il ignore en effet qui va la reprendre, et voit autour de lui de plus en plus de vignes abandonnées.

Ça me fait mal au cœur, j’en pleurerais même ! Surtout quand c’est des bonnes terres, je me dis "cette vigne était bonne, et maintenant on la délaisse"


Le cru Collioure et Banyuls, réputé difficile à travailler, connaît des mauvais jours. Dans les années 2000, il s’étalait sur 2.000 hectares : aujourd’hui, il en compte 1.400. Chaque année, 20 à 30 hectares de vignes se perdent.


Des coopératives réagissent


La coopérative l’Etoile a décidé d’agir :

Toutes les coopératives sont des structures économiques qui ont besoin d’un volume d’activité, explique son président, Jean-Pierre Centène. Si ce volume n’est pas atteint, elles ont un problème de rentabilité qui risque de les condamner à mort.


Elle a donc acheté un domaine de sept hectares, qui sera entretenu par une association d’insertion par le travail. De quoi former une relève, fortement souhaitée par les anciens.

Le reportage de Céline Llambrich : 
durée de la vidéo: 01 min 43
Dans les Pyrénées-Orientales, le nombre de vignes à l'abandon se multiplie ©France 3 Occitanie


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie vins sorties et loisirs viticulture agriculture économie patrimoine culture pays catalan