Disparition d'un enfant en montagne : les conseils pour éviter le pire en randonnée

Un petit garçon de Céret dans les Pyrénées-Orientales s'est égaré, jeudi, en montagne lors d'une randonnée avec son grand-père qui l'a perdu de vue dans le brouillard. L'occasion de rappeler quelques conseils de sécurité pour éviter les accidents et de se perdre.

Que ce soit en montagne, en plaine ou en forêt, les randonneurs sont de plus en plus nombreux en quête de grand air, d'espace et de nature. Mais il arrive qu'ils se perdent comme Léon ce jeudi 4 janvier 2024. L'été dernier, nous avions suivi un groupe de randonneurs, habitués des sentiers. Ils nous avaient livré les bonnes pratiques en matière de randonnée.

La préparation du trajet de la marche

Avant chaque départ, il est essentiel de connaître ses limites mais aussi son trajet. Il faut repérer le parcours à l’aide d’une carte ou sur internet. Et puis il faut bien connaître le balisage et les signalisations sur le terrain.

"Le premier trait jaune indique que vous êtes sur un PR, un chemin balisé de promenade. Un itinéraire de randonnée linéaire ou en boucle, d’une durée égale ou inférieure à la journée. Le deuxième, dit qu’il faut tourner à droite", explique Robert, baliseur dans le Gard. "Ce sont des symboles qu’on croise souvent mais on n’est pas au courant de la signification. Je pensais que cela voulait dire que ça débordait mais en fait, c'est pour tourner à droite ou à gauche et ça, je ne savais pas", reconnaissait Thomas, un randonneur novice, l'été dernier.

Et ces signaux sont rafraîchis par des baliseurs, comme Gérard, qui redonne un petit coup de peinture jaune avec son pinceau sur une signalisation un peu effacée. Au total, ils sont 130 dans le Gard à les entretenir. "Tous les baliseurs ont le devoir de regarder si le chemin est bien entretenu, s’il est praticable, s'il n'y a pas d’obstacle majeur, si les balises sont bien toujours en place pour que les randonneurs puissent se balader et être guidés en toute sécurité", poursuit Gérard.

L'équipement et la météo

Le jour du départ, ou la veille, il faut évidemment consulter les prévisions météo, températures mini et maxi, soleil, pluie, vent, neige, alertes éventuelles, tout est important. Ensuite, on adapte les provisions à la durée de la randonnée et son habillement.

Autre précaution avant le départ, l’équipement. Que l’on soit chevronné ou de simple promeneur, les consignes de sécurité sont les mêmes pour tous : des vêtements adaptés à la saison, des vêtements de couleurs vives, une carte, de l’eau et surtout de bonnes chaussures. Vous pouvez aussi prendre des bâtons de marche pour les chemins accidentés, un téléphone, une balise GPS ou prévenir quelqu'un si vous partez seul.

"On n'est pas sur un terrain connu, on n'est pas sur une route ou un trottoir, il y a des cailloux, par endroits, des pierres à monter, il y a les descentes et là il faut que ça accroche bien", conclut Cathy, guide de randonnée. Et quand vous partez marcher avec des enfants, redoublez de vigilance. Avec ces conseils a minima, vous avez la garantie d'une belle promenade en toute sécurité.

Écrit avec Chloé Nivard.