La dramatique affaire des "disparues de la gare de Perpignan" adaptée en série télé en 2025

Cette terrible affaire de meurtres de jeunes femmes, perpétrés dans les années 90 à Perpignan, sera bientôt portée à l'écran. Une fiction adaptée de l'histoire du tueur en série Jacques Rançon condamné en 2018 pour viols et assassinats, à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.

L'affaire des "disparues de la gare de Perpignan", à l'origine d'une psychose dans la cité catalane dans les années 1990, va être adaptée en série pour Disney+. Intitulé "Les disparues de la gare", ce thriller en six épisodes prévu pour 2025 mettra en scène Camille Razat ("Emily in Paris), Hugo Becker ("La peste"), Patrick Timsit ou encore Mélanie Doutey.

Camille Razat, Hugo Becker et Patrick Timsit incarneront des policiers alors que Mélanie Doutey jouera le rôle de la mère de Tatiana Andujar, première jeune femme disparue en 1995. Elle avait 17 ans. C'est Ludovic Berthillot, 54 ans, vu dans 36 quai des Orfèvres, Banlieu 13 ou Le Boulet qui aura la lourde charge de prêter ses traits au tueur de la gare de Perpignan, Jacques Rançon.

Disparitions et terreur à Perpignan

Entre 1995 et 2001, la disparition de quatre jeunes femmes, dont certaines ont été retrouvées atrocement mutilées, dans le quartier de la gare de Perpignan, avait terrorisé la préfecture des Pyrénées-Orientales.

Cette incursion dans le fait divers, genre très prisé de la production audiovisuelle, est une première pour Disney+ en France, mis à part sa mini-série "Oussekine" (2022), plus politique.

Ce qui nous a intéressés dans ce projet, c'est qu'il ne s'agit pas juste d'une enquête et d'un fait divers.

Kevin Deysson, directeur des productions originales Disney+

AFP 20 mars 2024

"Il y a vraiment une volonté de la créatrice Gaëlle Bellan de redonner de la visibilité aux victimes", des femmes "libres et pleines de vie", et "plus largement à ce que c'était que d'être une femme dans notre société", ajoute-t-il.

En témoigne, le choix d'une jeune enquêtrice comme "personnage principal", en "miroir de ces victimes" dont l'assassin sera traqué pendant 20 ans, selon Kevin Deysson.

Le tournage débutera fin mars à Montpellier puis se poursuivra en avril à Perpignan. Il se terminera dans l'Hérault. 15 semaines au total pour six épisodes.