Migrants : les maires des Pyrénées-Orientales ont 15 jours pour se porter candidats

Publié le Mis à jour le

La préfecture de Perpignan centralise les opérations d'accueil des réfugiés dans les Pyrénées-Orientales. Josiane Chevalier donne 15 jours aux maires pour se porter candidats. Pour l'instant, seul Le Boulou a voté en conseil municipal le principe de l'accueil.

"Une dizaine de communes pourraient être candidates à l'accueil de migrants" indique-t-on à la préfecture des Pyrénées-Orientales. Hier la préfète,Josiane Chevalier, a expliqué que les maires concernés devront se porter candidat en remplissant un questionnaire. Ces candidatures devront être déposées sous 15 jours.

Pour l'instant, seule la commune du Boulou a voté en conseil municipal, le souhait d'accueillir des réfugiés. Le conseil municipal d'Argelès doit confirmer ses intentions lors d'un vote le jeudi 17 septembre.
Alain Ferrand, maire du Barcarès, Jean-Paul Billès, maire de Pézilla-la-Rivière et Roger Paillès, maire d' Espira-de-Conflent assistaient à Paris le 12 septembre dernier au milieu de 600 maires de France à la réunion organisée par Bernard Cazeneuve.
Montner, Sainte-Marie-la-Mer se disent prêtes à offrir des hébergements.

Le sous-préfet de Prades Alain Alanton a été nommé coordonnateur départemental de l'opération. Il est chargé d'augmenter le nombre de places d'hébergements dans les  centre d'accueils des demandeurs d'asiles qui existent déjà. Il doit aussi réunir toutes les associations concernées.
durée de la vidéo: 01 min 49
Accueil de migrants au Barcarès (66)