Perpignan : des bars et restaurants pilotes en France testent le pass sanitaire avant sa mise en place le 9 août

L’extension du pass sanitaire aux lieux de restauration est annoncée pour le 9 août. Mais dans les Pyrénées-Orientales, des établissements de Perpignan et du littoral le testent déjà. Avec QR Code et sans masque, jusqu'à 2h du matin, contre 23h pour les autres bars soumis au couvre-feu.
Perpignan, 27 juillet 2021 - des établissements de nuit, bars et restaurants pilotes en France, testent le pass sanitaire avant sa mise en place le 9 août 2021.
Perpignan, 27 juillet 2021 - des établissements de nuit, bars et restaurants pilotes en France, testent le pass sanitaire avant sa mise en place le 9 août 2021. © maxppp Nicolas Parent

"Zone soumise au pass sanitaire". Ce mardi 27 juillet, des affichettes annonçaient la couleur rue des Fabriqués Couvertes, à Perpignan. Dans cette artère du centre-ville, à quelques mètres du Castillet, trois établissements pilotes expérimentent et testent déjà la restriction d’accès qui doit entrer officiellement en vigueur dans une dizaine de jours, le 9 août.

Perpignan - la ville teste des zones soumises au pass sanitaire - juillet 2021.
Perpignan - la ville teste des zones soumises au pass sanitaire - juillet 2021. © maxppp Nicolas Parent

On scanne et on se "démasque"

À l’entrée, on scanne le QR code qui atteste d’une vaccination complète, d’un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures ou d’un rétablissement après une contamination. Ensuite, c’est la bonne nouvelle : "Vous pouvez marcher sans masque", annonce un restaurateur à Marion et Stéphanie, deux clientes ravies. "Ça va nous permettre d’avoir de la musique et de danser, se réjouissent-elles. Jusqu’à présent, ce n’était pas possible."

Ça fait plaisir de voir les gens s’amuser, sortir, partager un moment entre amis… Franchement, c’est super.

Un client

Autre argument : la perspective de profiter de trois heures de convivialité supplémentaires. Depuis le 18 juillet, un arrêté préfectoral oblige les bars, restaurants, plagistes et épiceries de nuit à fermer à 23h dans le département. Une mesure de couvre-feu dont sont dispensés les établissements qui participent à l’expérimentation.

Etablissement de la rue des Fabriqués Couvertes à Perpignan, le 27 juillet 2021.
Etablissement de la rue des Fabriqués Couvertes à Perpignan, le 27 juillet 2021. © FTV / H. Laridon

"Enorme baisse la semaine dernière"

"C’était embêtant de fermer à 23h, réagit une jeune femme attablée en terrasse. Là, 2h, c’est cool. Moi je finis le taf à 20h, le temps d’arriver et tout…". Elle n’est vraisemblablement pas la seule à nourrir cette opinion.

"On a accusé une énorme baisse la semaine dernière, entre 50 et 60%, explique Pascal Gniss, propriétaire de deux restaurants. Donc, on s’est dit que c’était la possibilité de mettre en pratique ce qui va être effectif d’ici huit ou neuf jours. On a pris le pari de poser les jalons sur ce pass sanitaire et tous ces contrôles."

Test aussi pour les services de police

Les policiers ont fait le déplacement dans la soirée pour procéder à des contrôles d'idendité supplémentaires et faire un point sur la mise en place du dispositif.
Dans les Pyrénées-Orientales, le taux d’incidence hebdomadaire est passé à 635,7 pour 100.000 habitants alors que le seuil d’alerte est fixé à 50. Outre la fermeture anticipée des bars et restaurants, d’autres mesures sont en vigueur jusqu’au 2 août au moins : masque obligatoire (hors plage et pleine nature) et interdiction de consommation d’alcool dans l’espace public.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société tourisme économie vaccins - covid-19 politique