occitanie
Choisir une région

Perpignan : fusillade devant l'école Victor Duruy

Perpignan - l'école, située dans le quartier populaire du Bas-Vernet a été ciblée par des tirs d'arme automatique - / © France 3 / Alain Sabatier
Perpignan - l'école, située dans le quartier populaire du Bas-Vernet a été ciblée par des tirs d'arme automatique - / © France 3 / Alain Sabatier

Peu après midi aujourd'hui, l'école primaire située dans le quartier du Bas-Vernet à Perpignan a été la cible d'une rafale d'arme automatique. Aucun enfant n'est blessé mais une cellule de prise en charge psychologique est mise en place.

Par Christophe Chassaigne

12h20 au nord de Perpignan. Deux voitures engagées dans une folle course-poursuite traversent à vive allure le quartier populaire du Bas-Vernet.
Le premier véhicule stoppe au carrefour de l'avenue des Boules et de la rue du Carol. Pour échapper à ses poursuivants, le conducteur continue sa route en courant et aurait escaladé le portail pour se réfugier dans l'école Victor Duruy.
 
 

Des impacts de balle visibles sur la façade

Stupéfaits, les passants voient deux hommes cagoulés et armés le prendre en chasse jusqu'à la cour de récréation, fort heureusement déserte à l'heure de la cantine. Ils hésitent à entrer dans l'école mais tirent une rafale d'arme automatique en direction de l'homme qui disparait dans les batiments scolaires. Des impacts de balles sont visibles sur la façade. Selon un témoignage recueilli par les journalistes de France 3 présents sur place, l'arme utilisée est de type kalachnikov.
 

Témoignage d'un des élèves de l'école Victor Duruy


Aussitôt, les enseignantes ont déployé les procédures d'urgence et confiné les enfants dans la cantine en attendant l'arrivée des policiers.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place cet après-midi avec la présence d''infirmières et d'un médecin scolaire pour venir en aide aux écoliers choqués. Des enseignants remplaçants sont venus renforcer l'équipe éducative


Les parents d'élèves manifesteront lundi

Inquiets et très en colère, les parents d'élèves annoncent l'organisation d'une manifestation lundi 20 janvier 2020 pour obtenir un renforcement des effectifs policiers car - en quelques semaines - c'est la deuxième fusillade entre bandes rivales dans ce quartier. Ils déplorent également la fermeture du commisariat de secteur.
 

Sur le même sujet

Les + Lus