Perpignan : des habitants dénoncent le manque d’ombre en ville

A Perpignan, par cette canicule certains voudraient bien pouvoir s'abriter à l'ombre. Mais malheureusement, de nombreux arbres ont été abattus dans le cadre du plan d'aménagement des espaces verts.

A Perpignan, le plan d'aménagement des espaces verts est loin de faire l'unanimité.
A Perpignan, le plan d'aménagement des espaces verts est loin de faire l'unanimité. © F3 Occitanie
En ces périodes de forte chaleur, l’ombre est particulièrement recherchée. Mais problème à Perpignan : en trouver n’est pas toujours facile. C’est le constat que dressent certains habitants, particulièrement remontés, comme cette riveraine de l’avenue Torcatis : "Ici il y avait de la terre, des petits bancs, beaucoup d’ombre et des arbres magnifiques", rappelle-t-elle.

Mais la récente rénovation de la digue d’Orry est passée par là : au revoir les petits bancs sous les branches. Le plan d’aménagement des espaces verts est donc loin de faire l’unanimité.
 
durée de la vidéo: 01 min 35
Perpignan : des habitants dénoncent le manque d’ombre en ville ©France 3 Occitanie
 

"Vent de folie"


En première ligne contre l’abattage des arbres, la Fédération pour l’espace naturel et l’environnement (FRENE), qui condamne sur son site le "vent de folie pour le béton et le bitume [qui] s’est abattu sur la ville."

"Les « réhabilitations », genre dalles et « mails », avec replantation de quelques arbres - mais surtout pas de grands arbres au tronc haut, et surtout pas de platanes - n’apporteront aucun confort d’ombre et de fraîcheur", accuse l’association.

De son côté, la municipalité rétorque que seules les essences malades ont été abattues, et que 1000 arbres ont été plantés en 2017. Et pour faire face à la chaleur, sept lieux climatisés ont été ouverts au public.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo polémique société aménagement du territoire environnement travaux publics économie urbanisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter