Pyrénées-Orientales : Prats-de-Mollo vise l'autonomie énergétique verte produite localement

Prats-de-Mollo produit sa propre électricité verte grâce à une régie municipale centenaire et à la création d'une société d'économie mixte rassemblant mairie et citoyens. Le village du Haut Vallespir vise l'autonomie énergétique.

Sur les hauteurs de Prats-de-Mollo, Guillem Maison a repris la ferme familiale en 2006. Un élevage de vaches Aubrac. Très vite, il a le projet d'équiper son hangar en panneaux photovoltaïques. Mais l'investissement est colossal pour un jeune agriculteur, et les banques sont frileuses. 

" C'était assez compliqué car les démarches admniistratives sont très lourdes et on n'a pas forcement le temps de les faire, donc on a cherché des investisseurs. Il s'est trouvé que la régie électrique, par le biais d'une société d'économie mixte, la SEM, nous a proposé de louer la toiture, donc nous avons accepté, " explique  Guillem Maison, éleveur du Mas d'El Casal
 

Comme Guillem, 8 autres agriculteurs ont accepté l'installation de ces panneaux solaires. Au service d'une ambition municipale et citoyenne : l'autonomie énergétique de la commune d'ici trois ans. Ici, l'énergie solaire fournit 30% des besoins du village. Mais historiquement, le plus gros de la production vient des eaux du Tech. La première centrale hydroélectrique a vu le jour il y a un siècle. Et actuellement, l'usine fournit 40% de l'électricité consommée localement.

" Nous sommes éloignés de tout, et l'alimentation en électricité qui passe par le Col de Sous est parfois défectueuse. Donc nous avons voulu devenir autonome en énergie verte , "  explique Claude Ferrer, maire de Prats-de-Mollo.
 

Consommer moins 

Un défi presque relevé pour l'une des plus petites sociétés d'économie mixte de France. Entre le soleil et l'eau, ce sont 70% des besoins de la commune qui sont assurés. Mais il manque encore 30%. Une des solutions serait non pas de produire plus, mais de consommer moins.


"La commune peut y arriver, elle y arrivera au 100% avec des économies d'énergie au niveau des citoyens, comme par exemple en isolant leur toiture et leurs fenêtres. Et ensuite, il y a les économies faites par la mairie, sur l'éclairage public urbain. Tout ça cumulé, on arrivera aux 100%, " confirme David Gener, directeur de la SEM Prats'EnR.

Avec son énergie renouvelable produite localement, Prats-de-Mollo et ses 1100 habitants font déjà figure d'exemple à suivre. Et pourquoi pas, à dupliquer.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement transition énergétique énergie économie