Incendie dans les Pyrénées-orientales : un départ de feu toutes les 70 minutes

Publié le Mis à jour le

La journée du mardi 28 juin a été marquée par de nombreux feux de forêts dans le département des Pyrénées-Orientales. Les sapeurs pompiers ont comptabilisé jusqu’à 8 départs de feu échelonnés de 11h30 à 18h30, avec 1 départ toutes les 70 minutes.

La journée du mardi 28 juin a été marquée par de nombreux feux de forêts dans le département
des Pyrénées-Orientales. Les sapeurs pompiers ont dû faire face à 3 feux importants dans la journée sur les communes d’Opoul, de Rivesaltes et de Cases-de-Pène et ont comptabilisé jusqu’à 8 départs de feu échelonnés de 11h30 à 18h30, avec 1 départ toutes les 70 minutes.


Un Centre opérationnel départemental (COD) a été ouvert en préfecture à Peripgnan, sous la direction du Préfet, afin de coordonner les actions des différents acteurs intervenant sur le terrain. Les difficultés d’approvisionnement en eau et en électricité sont suivies en temps réel par les services préfectoraux.

Le feu d’Opoul reste actif


Ce 29 juin au matin, le feu d’Opoul reste actif sur son flanc droit, entre Opoul, Salses et Rivesaltes. Il ne menace pas d’habitations ni d’infrastructure sensible. Les conditions d’intervention demeurent complexes en raison de la topographie du terrain, très accidenté.


Le Service Départemental d’Incendie et de Secours a déployé 542 sapeurs-pompiers au plus fort de la journée dont 106 provenant d’une colonne de renfort de la région Occitanie (départements de l’Aude, de l’Hérault, du Gard, du Tarn, et de la Haute- Garonne). Des sapeurs-pompiers de l’Ariège, de Lozère, des Bouches-du-Rhône, du Bataillon de Marins-pompiers de Marseille et de Vaucluse ont pris le relais durant la nuit, où 350 d’entre eux sont restés mobilisés. 8 avions bombardiers d’eau mis à disposition par la Sécurité civile ont attaqué le feu durant toute l’après-midi (6 canadairs et 2 Dash).

8 communes impactées


Le 29 juin au matin, la surface parcourue par le feu était de 1070 hectares, sur un périmètre de plus de 10 km.

8 communes ont été impactées par ces différents feux: Opoul (11h30), Rivesaltes (11h30), Saint-Feliu d’Avall (15h00), Camélas (16h00), Pollestres (16h00), Le Barcarès (16h00), Cases de Pène (18h30) et Toulouges (21h00).

L’autoroute A9 a été fermée de 17h à 3h du matin et la circulation sur la voie SNCF Perpignan- Narbonne a été très perturbée. Il faut souligner que les actions entreprises par les sapeurs-pompiers ont permis de sauver de nombreux biens :

  • Sur le feu de Cases-de-Pène : 2 hangars, préservation du réseau ferroviaire, le parc animalier ECOZONIA, la station de pompage du réseau d’irrigation du Conseil Département et le Mas Pastor.
  • Sur le feu d’Opoul : deux lotissements les Colomines et la Font Vella sur la commune de Salses, les installations classées de TitanNobel, trois campings évacués et sauvés, trois mas et diverses habitations isolés dans les massifs.
  • Sur le feu de Rivesaltes : 12 maisons ont été sauvées des flammes grâce à des actions de protection mises en place par les sapeurs-pompiers.

7 sapeurs-pompiers ont été blessés légèrement.

Les objectifs opérationnels pour ce matin sont :

  • L’extinction et la surveillance du feu de Cases de Pène
  • Sur Opoul dont la surface brûlée a été évaluée à 1050 hectares, d’empêcher le feu de pénétrer dans le terrain militaire d’Opoul, de traiter les lisières afin de limiter son extension, et de sécuriser la commune de Salses, son château fort et ses campings.

Au micro de France Bleu Roussillon, ce matin, le préfet des pyrénées-orientales, Etienne Stoskopf s'interroge: "pourtant hier, nous n'étions pas dans une situation à risques extrèmes. Ces différents feux posent un certain nombre de questions. Des enquêtes vont être menées sous l'autorité du procureur de la République."