Pyrénées-Orientales : une machine récolte à la fois les amandes et les olives, une première en France

Publié le
Écrit par Calypso Vanier avec Philippe Georget

Les agriculteurs catalans Manon et Victor Planes viennent de récolter 6 hectares d'amandes. Leur machine unique leur permettra de cueillir également en octobre, 40 hectares d'olives sur leur domaine près de Perpignan. Une façon de se diversifier et de rentabiliser cet investissement très lourd.

L'idée trottait dans la tête de l'agriculteur catalan Victor Planes depuis longtemps : utiliser pour la récolte des amandes la même machine que pour la cueillette des olives. C'est une première, un test grandeur nature et cela marche. La machine secoue l'arbre et les fruits tombent à l'intérieur sur un tapis roulant.

On a modelé toute l'année le verger pour que la machine puisse passer sans esquinter les arbres et sans trop faire tomber d'amandes au sol. 

Victor Planes, agriculteur

Sur le domaine du Moulin Saint-Pierre à Millas, près de Perpignan, les gérants récoltent déjà 40 hectares d'olives depuis 20 ans. Et il y a deux ans, la nouvelle génération décide également de planter 6 hectares d'amandiers. Une manière de se moderniser tout en restant dans les traditions. Et une nécessité.

Il fallait se diversifier. C'est dangereux d'avoir une monoculture surtout sur un même site de production comme le nôtre. Si jamais il gèle sur notre exploitation, on perd tout. Au printemps dernier, les fortes pluies ont détruit la moitié de notre production. 

Victor Planes, agriculteur

La soeur et le frère Planes cherchent alors une culture méditerranéenne qui s’adapte bien aux conditions météorologiques du Roussillon. Comme une évidence, leur choix se porte sur l'amande. "Il faut du soleil, du vent : on est servi ici !", s'exclame Manon Planes. 

Mais il y a un hic. Les amandes se gaulent généralement à la main pendant plusieurs semaines à partir de fin août/début septembre. Mais les arboriculteurs ne peuvent pas se le permettre. Sur leur domaine de 50 hectares, leurs fruits murissent en même temps. "On doit aller vite pour la récolte des amandes et à la main cela aurait été trop long", explique Victor Planes.

Rentabiliser la machine

Alors, les deux arboriculteurs se lancent un pari "un peu fou" : utiliser une machine destinée à la fois à la récolte d'olives et d'amandes. Une première en France notamment car ces engins sont rares et coûtent très très cher, plusieurs centaines de milliers d'euros. Avec cette double cueillette, l'objectif est donc aussi de rentabiliser cet engin.  

Après 2 jours, Manon et Victor Planes viennent de terminer ce jeudi 19 août leur récolte d'amandes Lauranne, très recherchées pour leur goût intense et délicat. "On avait un peu la pression mais cela s'est bien passé, on est contents !", s'enthousiasme Manon Planes.

En 2021, le Moulin Saint-Pierre ne commercialisera les amandes que nature. L'offre s'élargira plus tard : amandes salées, grillées, poudre d'amande, cosmétiques, etc... Ce ne sont ni les idées, ni les possibilités qui manquent... La cueillette des olives débutera, elle, en octobre et durera un mois.