VIDEO. Incendies : ils stockent de l'eau dans d'anciennes cuves à vin, la nouvelle arme des pompiers en temps de sécheresse

durée de la vidéo : 00h01mn44s
Pour faire face aux risques d'incendie, les pompiers des Pyrénées-Orientales ont eu une idée : utiliser d'anciennes cuves à vin abandonnées depuis des années. Ils vont pouvoir ainsi y stocker des dizaines de mètres cubes d'eau pour combattre les feux de forêt sans avoir à puiser dans l'eau potable. ©FTV Occitanie

Pour faire face aux risques d'incendie, les pompiers des Pyrénées-Orientales ont eu une idée : utiliser d'anciennes cuves à vin abandonnées depuis des années. Ils vont pouvoir ainsi stocker des dizaines de mètres cubes d'eau pour combattre les feux de forêt sans avoir à puiser dans l'eau potable.

Un paysage naturel préservé mais vulnérable aux feux de forêts, comme ce dimanche 16 avril 2023, avec l'incendie qui a ravagé Cerbère dans les Pyrénées-Orientales.

Alors face à la sécheresse et au manque d’eau, les sapeurs-pompiers de Cassagnes, commune de 280 habitants, ont trouvé une solution.

Désormais, ils pourront se ravitailler dans des caves à vin ou d'anciennes cuves abandonnées depuis des années. Elles vont servir de réserves en vue de possibles incendies.

Des pompiers "inventeurs"...

Michel Maurisard fait partie de ceux qui ont eu l’idée. Avec ses camarades, il a même inventé un branchement spécial. "On a monté un raccord côté cave et côté pompier, on branche le système à nos camions et on remplit directement nos engins qui ont besoin d'eau", raconte le chef du centre de secours d'Estagel.

...qui changent le vin, en eau ! 

Là ou passait du vin passe désormais de l’eau. Dans les prochains jours, les soldats du feu vont pouvoir venir faire le plein et ainsi laisser l’eau potable aux habitants. Chaque cuve contient 15 000 litres : de quoi remplir 16 camions. Cette idée, une première en France qui devrait faire des émules.

C'est un élément extrêmement précieux pour la lutte contre les feux : sans eau, on ne peut pas limiter la propagation des feux. Plus on aura de maillage en eau brute, plus on sera rapide dans le cadre de la lutte.

Colonel Eric Belgioïno, directeur SDIS 66

Si dans les Pyrénées-Orientales on a de moins en moins d’eau, on a des idées. 16 caves coopératives du département se sont déjà portées volontaires. 

 

Ecrit avec Olivier Meyer.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité