VIDÉO. Les touristes venus d'Espagne ont pris d'assaut le sud de la France ce week-end

durée de la vidéo : 00h01mn55s
Les Catalans ont envahi les Pyrénées-Orientales en ce week-end prolongé de la Purissima. Une très bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme. ©R. Sabathier / Lou-Ann Le Roux / F3 Pays catalan

Les Espagnols et tout particulièrement les Catalans ont envahi le sud de l'Occitanie en ce week-end prolongé de la Purissima. Cinq jours que beaucoup ont choisi de passer dans les environs de Perpignan notamment. Une excellente nouvelle pour les professionnels du tourisme, notamment dans les Pyrénées-Orientales.

Le village de Noël du Barcarès était noir de monde ce week-end des 9 et 10 décembre 2023. Et pour la plupart, les curieux et amoureux des marchés de fin d'année sont venus... de Catalogne du sud.

Des moments en famille

"On a entendu dire que c'était bien, explique une femme venue visiter en famille le marché de Noël du Barcarès. On a des enfants dans le groupe et on était content qu'ils puissent découvrir le parc."

"Nous n'avons pas ça chez nous. Nous avons des illuminations de Noël, on a des lumières dans la rue, mais pas un parc comme celui-ci, c'est magnifique", explique en français un père de famille qui renouvelle l'expérience après être venu l'an dernier avec ses enfants. "C'était super pour eux !"

Il faut dire qu'au Barcarès, à quelque kilomètre de Perpignan, ces jours-ci, les machines à douceur fonctionnent à plein régime. Et les files d'attente qui n'en finissent pas.

Les Espagnols célèbrent depuis mercredi la fête de la Puríssima, un week-end prolongé marqué par la fête de la Consititution mercredi et l'Immaculée Conception vendredi, une période chômée dont raffolent les Espagnols et particulièrement les Catalans du sud, pour voyager.

Hôtels et restaurants font le plein

Un long week-end, qu'ils ont passé un peu partout dans les Pyrénées-Orientales et même dans l'Aude. Carcassonne et Narbonne ont également accueilli un afflux de touristes venus depuis l'autre côté des Pyrénées, cette semaine.

À Perpignan, comme à Narbonne, des restaurants ont même traduit leurs menus. Et la catalogne s'invite jusque dans l'assiette et demande une bonne organisation. "Il y a un service pour les Français et les clients perpignanais fidèles à partir de midi, décrit Camille Otéro, le propriétaire du café Vienne. Après on recommence vers 14h avec les Catalans, parce qu'eux ont plus l'habitude de manger plus tard."

On a eu des réservations largement à l'avance.

Une hôtelière

Une bonne nouvelle aussi pour les professionnels du tourisme qui enregistrent entre 60% et 80% de taux de réservation. Exemple dans un hôtel où la gérante aurait aimé pousser les murs, car elle a dû refuser de nombreux clients. "On a eu des réservations largement à l'avance avec ce jour férié en Espagne, le 6, Jelena Novcic, la gérante de l'hôtel le Galion. Avec beaucoup de familles qui viennent découvrir un petit peu le département."

En somme, c'est un week-end prolongé plus que réussi qui s'achève ce dimanche 10 décembre, comme un Noël avant l'heure.