Reconfinement de Lleida : la justice valide finalement la décision de la Generalitat de Catalogne

La ville de Lleida et plusieurs communes environnantes du nord est de la Catalogne ont été reconfinées ce mercredi 15 juillet en raison d'un important foyer de coronavirus. La justice, qui avait dans un premier temps invalidé cette décision de la Generalitat, a finalement donné son feu vert.
 
Lérida - Catalogne (Espagne) - services de secours et d'urgences Coronavirus devant l'hôpital universitaire - juillet 2020.
Lérida - Catalogne (Espagne) - services de secours et d'urgences Coronavirus devant l'hôpital universitaire - juillet 2020. © maxppp Ramon Gabriel
Les autorités de Lleida (également appelée Lérida, en Catalogne nord est) et de 6 communes du comté de Segrià, où se situe un important foyer de contagion à la COVID-19, appellent les habitants à éviter de sortir de chez eux après que la justice a validé (sauf pour la ville de Massalcoreig) le plan de reconfinement de la Generalitat qu'elle avait pourtant retoqué dans un premier temps. 

La banlieue sud de Barcelone concernée

Plusieurs quartiers de l'Hospitalet de Llobregat, en banlieue de Barcelone, où les cas de Covid-19 sont en hausse, sont également concernés. Même si les rassemblements de plus de 10 personnes restent autorisés, il est "recommandé" aux résidents de 3 quartiers de cette ville d'environ 260.000 habitants de ne sortir de chez eux que pour des raisons de première nécessité.

Revirement judiciaire

La mesure a pris effet ce mercredi 15 juillet 2020, après un bras de fer de plusieurs jours entre les autorités régionales et judiciaires. Un bras de fer qui n'est pas terminé puisque le président de la Generalitat Quim Torra a annoncé qu'il ferait appel de cette limitation du plan initial.

Peu après l'annonce du reconfinement, dimanche 12 juillet, le tribunal de Lleida l'avait en effet suspendu, au motif que seul l'Etat central espagnol était habilité à prendre une telle décision. Le gouvernement régional vait aussitôt annoncé son intention d'adopter un décret-loi pour passer outre.  Finalement, ce même tribunal a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi qu'il donnait son feu vert pour un reconfinement de15 jours. Mais il demande à être régulièrement tenu informé de l'évolution de l'épidémie.

Un reconfinement plus souple que l'état d'urgence du printemps

Dans la zone de Lleida, on ne peut désormais sortir que pour aller travailler, acheter à manger, se faire soigner ou faire du sport entre membres d'un même foyer. Près de 160.000 personnes sont concernées. Des mesures toutefois moins strictes que celles qui étaient en vigueur au printemps dans toute l'Espagne durant l'état d'urgence, au plus fort de la pandémie. La porte-parole de l'exécutif régional Meritxell Budó précise :

Les gens pourront aller se promener, faire du sport, tous les commerces seront ouverts, pas seulement les commerces essentiels.

Meritxell Budó, porte-parole de la Generalitat de Catalogne

Nouveaux foyers dans une Catalogne déjà très touchée

Cette zone avait déjà été isolée du reste de la Catalogne le 4 juillet. Mais aujourd'hui, la population et les élus s'inquiètent de l'apparition récente de plusieurs foyers de contamination. 745 nouveaux tests positifs ont été enregistrés ces dernières heures, dont 209 à Barcelone, 300 à l’Hospitalet de Llobegrat et 197 à Lleida, dans une région où la COVID-19 a déjà fait 5673 morts.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne international espagne covid-19 santé société justice